Le secret d’une vie est un livre écris par Jeannine Lafond et publié exclusivement sur Planète Québec une fois par deux jours. Pour voir les premières pages du livre cliquez ici, vous trouverez les premières pages en bas de la liste.

PARTIE 123

Chapitre 25

Congédiement

Dernière semaine d’octobre, les journées sont plus tristes que jamais, la froide pluie d’automne fouette dans les fenêtres et secoue les dernières feuilles rouillées encore suspendues aux arbres, la maison grelotte. On a beau vouloir la protéger, l’air rentre de partout, par les fenêtres, par la porte. Comme chaque année Claudine sort son sac d’étoupe et remplit chacune des ouvertures qui longent les fenêtres. Elle se dit que Louis n’aura qu’à vérifier la porte d’entrée mais que voulez-vous? Cette porte est tellement fatiguée, il faudrait qu’elle soit changée.

Louis vient à peine de reprendre son travail et pourtant on lui a dit aujourd’hui que l’usine fermait. Il revient à la maison plus piteux que jamais, il lance son sac à lunch sur le comptoir, ne dit pas un mot et reprend sa chaise près de la fenêtre. Ce n’est sûrement pas le temps de l’achaler avec l’air qui entre par la porte, ce sera sûrement pour une autre fois

— Qu’est-ce qui se passe encore, demande Claudine.

— J’ai été congédié.

— Pourquoi?

— L’atelier est fermé, on a dit qu’on rouvrirait peut-être pas mal plus loin dans un autre quartier où on est en plein développement et Louis d’ajouter.

— Je te donne ma paye plus mon 4%. T’en feras ce que tu voudras.

Claudine est insultée, elle ne comprend pas cette attitude.

— Tu sauras, je n’ai jamais pris d’argent pour moi, tu gagnais tout juste assez pour nourrir la maisonnée et elle continue sur le même ton.

— Du macaroni aux tomates pis de la baloney, on en a mangés plus souvent qu’à notre tour.

Louis se berce toujours, il ne dit rien, son visage est passible, il ne laisse paraître aucune émotion tout comme s’il ne faisait pas partie de l’équation. Les enfants se sont retirés dans leur chambre, ils n’en peuvent plus de ces discussions qui n’apportent absolument rien. Claudine n’abandonne pas, elle veut savoir.

Suite dans 2 jours

88888

Plus dans la section

Jeannine Lafond - Le secret d'une vie

Related Post