Accueil Jean Lapointe J’ai dû manger trop de tablettes de chocolat « Oh Henry »...

J’ai dû manger trop de tablettes de chocolat « Oh Henry » avant de me coucher hier soir.

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Je me suis endormi tout juste à la fin du match des Expos.

Celui qu’ils ont perdu en dernière manche.

Je ne sais pas si c’est le chocolat ou la défaite de mon club, toujours est-il que j’ai fait un cauchemar terrible.

Ma maudite machine à écrire faisait encore des siennes…

Elle était là… juste à mes côtés… dans mon lit.

De plus elle me parlait: »Debout gros paresseux… amène-moi dans ton bureau… viens écrire le papier que tu as promis à Richard Johnson…ton patron internaute à Planète Québec. Il m’a dit récemment que si tu ne remettais pas ta chronique avant l’heure de tombée, il réduirait ta paye de moitié. Par contre, si tu livres la marchandise à temps, il augmenterait ton salaire de 40%.

« Voyons… pourqoi pas de moitié? »

« Allez… debout c’est l’heure. »

Je me réveille en sursaut… « Tiens, c’est vrai, je n’ai pas encore écrit mon petit truc.»

Au beau milieu de la nuit, je descends au sous-sol et je m’empresse de taper à la machine un truc invraisemblable sur la signification des rêves.

Au bout de quelques minutes, je remonte me coucher et je m’endors aussitôt.

Ce matin, après mon deuxième café…puisqu’il est inutile de m’adresser la parole avant, ma femme s’empresse de me dire que la veille, Richard Johnson avait téléphoné pour demander à quel moment j’allais lui remettre ma chronique.

« Ne t’en fais pas ma chérie, elle est prête à partir, je l’ai pondue cette nuit. Attends une minute, je vais aller la chercher en bas. »

Je descends à mon bureau et à ma grande surprise, il n’y avait qu’une seule phrase écrite sur ma feuille.

« TON CACHET EST MAINTENANT RÉDUIT DE MOITIÉ. DÉSOLÉ. »

Richard,

P.S. « Pof…ça me fera tout simplement ça de moins à payer à l’impôt!!!




Message du boss. « Tu sais, mon cher Jean, que la moitié de zéro ne fera toujours que zéro.
Et tant pis pour l’impôt!!!
Merci pour ta généreuse collaboration!
Le boss 🙂

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel