La saga du président américain Bill Clinton ne cesse de faire les manchettes aux U.S.A.
De toutes parts, on l’accuse d’avoir eu des relations sexuelles avec des femmes différentes aux cours des dernières années.
Dans le cas de Miss Jones, elle l’accuse simplement de propositions malhonnêtes…
Lorsqu’on prend le temps de regarder cette demoiselle attentivement, on s’étonne.
Clinton devait être saoul pas ordinaire pour aller jusqu’à faire lever coquette…. mais ca, c’est personnel.
Quoiqu’avec les années celle-ci est portée à dormir perpétuellement. Ça lui prendrait beaucoup plus que Miss Jones pour s’envoyer en l’air…mais passons!

Pour revenir à la situation de M. Clinton, les preachers américains s’en donnent à coeur joie.
«Il a péché, il doit payer».
«Il faut qu’il démissionne» disent en choeur, ces prédicateurs envoyés directement de Là-Haut…

Dans la plupart des cas, ils se font accompagner vocalement par les sons de la musique douce des choeurs célestes.

La droite utilise la situation à outrance pour affaiblir le président.
Les Républicains n’ont pas oublié l’affaire Watergate et tous les moyens sont bons pour que la popularité de Clinton baisse dans les sondages.
Pauvres Américains…

La réaction à travers les pays européens est règle générale diamétralement opposée à celle de la droite américaine.
Lorsqu’on a informé le premier ministre anglais,Tony Blair de la situation de Clinton…il a ri (Hilary).
La réaction des Français témoigne de la différence des moeurs entre les deux pays.
«C’est pas vrai…nous ici en France, nous rêvons d’avoir un président comme Clinton…un président capable.
D’autres disent sans ambages: «Le sexe, c’est une preuve de santé».
«Chez nous, pour aimer les femmes, il faut être équilibré».
La plus belle preuve, c’est qu’aux obsèques de Mitterand, sa femme et sa maîtresse ont pleuré ensembles.

Sans oublier qu’il devait y en avoir d’autres qui pleuraient en silence, aux quatre coins de la France.
«Le fait d’avoir eu plusieurs maîtresses a t’il empêché Mitterand d’être un bon président?»
«Est ce que les Ricains aimeraient avoir une pédale comme grand patron de la Maison Blanche?»

«Si le Président venait à Paris on lui remettrait la Légion d’Honneur.»

La réaction de la Russie est plus froide: Boris s’est mis à rire lorsqu’on lui a dit que le président Clinton était dans de beaux draps.
«Des beaux draps, une belle femme, une bouteille de vodka…ça remonte son homme et pour les affaires de l’état, il n’y a pas de meilleur remède».

Les Arabes…eux qui ont des harems, ne comprennent rien à ce scandale.

En ce qui me concerne, je souhaite que M. Clinton vienne chez-nous… j’en connais quelques unes qui ne se seraient pas prier pour l’amener au septième ciel… et sans publicité…aucune, même pas à Planète Québec.

88888

Plus dans la section

Jean Lapointe

Related Post