Pour ce papier du mois de novembre, je vais vous parler des bienfaits de la patate.

Le mot patate se transforme fréquemment au gré des individus.
Je me souviens lorsque j’étais jeune, une gouvernante nous servait toujours des pétaques.
– Mange tes pétaques mon petit Jean si tu veux être grand comme ton papa.
Je voulais tellement devenir grand comme papa que j’en ai mangé des pétaques.
Pourtant papa faisait à peine, cinq pieds six pouces.
Mais pour moi, il était tellement, tellement grand!

Dans les restaurants chics, on utilise souvent le terme de pomme pour indiquer la patate.
Pommes purées, pommes frites, des pommes rissolées, etc.
Pourquoi ne pas dire simplement des patates purées…frites, rissolées, etc.

Remarquez que le mot patate est souvent utilisé comme image.

-As-tu bien dormi ma chérie.
-J’aurais sans doute mieux dormi si hier soir tu n’avais pas fait PATATE…

On a même fait une chanson: “Lâche pas la patate mon nègre, lâche pas la patate…
Je ne sais toujours pas ce que signifie le mot patate dans cette chanson, mais il reste qu’elle est une de mes chansons préférée.

Sans doute le remède du siècle…celui qui permet aux maniacos-dépressifs de vivre une vie normale,… vient de la patate.
On raconte que dans une clinique Suisse, où l’on traitait les malades atteints de dépressions sévères, on fit, grâce à la patate une découverte incroyable.
Un médecins de la clinique se rendit compte que parmi ses patients, il y en avait toujours une couple qui étaient de meilleure humeur que les autres.
Son enquête le conduisit directement vers ceux qui pelaient les patates!
En poussant sa recherche, il découvrit que les “éplucheurs” de patates en mangeaient…
La science lui permit de découvrir que dans la patate, on y retrouvait les éléments nécessaires pour lutter contre la dépression.
Au bout de quelques temps, naissait le Lithium.

Nos ancêtres disaient toujours à ceux qui semblaient moroses :«Mange des patates, tu vas te porter mieux».

Aujourd’hui si vous voulez envoyer promener quelqu’un en lui disant:«Mange donc de la M…., dites-lui plûtot: “Mange donc des patates.» Vous allez voir que ce ne sera pas long qu’il va vous répondre: «Mange donc d’la M….»
Vive la Patate!

Comme j’ai horreur du mois déprimant de novembre, j’ai demandé à ma femme de me faire cuire des patates à tous les jours.

88888

Plus dans la section

Jean Lapointe

Related Post