Quelle soirée d’élection intéressante que celle du 8 janvier à l’occasion de l’élection primaire de l’État américain du New Hampshire pour le choix des délégués aux prochains congrès politiques du Parti républicain et du Parti démocrate lorsque sera élu le candidat de chaque parti en vue de l’élection présidentielle de novembre prochain !

Quels rebondissements, quelles remontées !

Le républicain John McCain que l’on disait dans la dèche, il y a quelques mois, faute d’argent et d’organisateurs, a fait un « comeback » d’autant plus remarquable que surprenant en battant de façon convaincante Mitt Romney, l’ex-gouverneur du Massaschuchetts.

De son côté, la démocrate Hillary Clinton, à qui les sondages accordaient la veille 10 % de moins d’appuis qu’à son adversaire Barak Obama, l’a coiffé à la ligne d’arrivée. Et pourtant, ce dernier se révèle, depuis le début de cette course politique, comme un candidat hors de l’ordinaire qui crée un engouement profond chez les jeunes qui ont soif de voir leur pays changé radicalement et chez les électeurs indépendants qui en ont assez de la manière insensée d’agir de leur gouvernement. Quant à John Edwards, il est arrivé troisième après s’être classé deuxième en Iowa.

Qu’arrivera-t-il ? C’est la première fois qu’une telle situation se présente. Une femme compétente et un jeune noir brillant, capables d’être président, sont candidats à la nomination de leur parti et ont chacun une bonne chance de gagner. Dans le passé, l’on a toujours dit et constaté que les préjugés de l’Amérique profonde étaient trop enracinés pour qu’une femme ou un noir devienne président. Cet électorat a-t-il changé au point qu’il est prêt cette année à faire le grand saut ? Je l’espère.

Malgré que beaucoup d’indices aillent dans cette direction, je vois encore trop souvent aux USA des expressions de sentiments ouvertement négatifs, sexistes et discriminatoires pour y croire. Si c’est le cas, le prochain président sera, encore une fois, un blanc.

Soit John Edwards chez les démocrates, soit le républicain choisi parmi le groupe Rudy Giuliani, l’ex-maire de New York, McCain et Romney. Je m’étire le cou pour prédire que ce sera un match final entre Edwards et Romney. Mais qui sait ? Si les choses ont vraiment changé, ce sera Hillary Clinton ou Barack Obama contre Romney. Une chose semble certaine : le prochain président sera démocrate.

Un récent sondage de Harris/Decima, une organisation très fiable, indique que nous, les Canadiens, aimons bien les démocrates et voterions en masse, dans une proportion de 4-à-1 pour n’importe lequel des candidats du Parti démocrate. Hillary Clinton est notre candidate favorite actuelle (34 % d’appuis) mais, depuis la dernière année, Obama (23% d’appuis) ajoute exponentiellement des points pour gagner notre affection.

L’enquête indique que 15 % des Canadiens se situent eux-mêmes à droite du spectre politique, 15 % à gauche et les autres au centre. Peu de ces derniers supportent les républicains. Seuls ceux sur la frange de la droite les appuient. Et 47 % de ceux qui se déclarent conservateurs à Ottawa, et dont le parti marche supposément aux pas de GWBush, sont favorables aux démocrates et 23% aux républicains.

Obama est plus populaire parmi les hommes, les jeunes voteurs, les supporteurs du NPD et les gens de la Colombie Britannique. Giuliani reçoit un appui de 6 %, McCain 3 %, Mike Huckabee 2% et Romney 1%.

Nous sommes fort intéressés par cette élection américaine et nos opinions sont claires et nettes. Nous supportons les démocrates et espérons un président démocrate. Ce sondage devrait être sur la table de chevet du PM Harper qui comprendrait mieux que ses p’tits mamours avec le président républicain GWBush vont à contre-courant.

Claude Dupras

Plus dans la section

Jean-Claude Dupras

Related Post
  • 31 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    À tous mes parents, amis, voisins et lecteurs, je souhaite que 2016 se termine dans la joie et la n...Readmore
  • 12 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    Le Canada mon pays, le Québec ma patrie Dans un article qui vient de paraître, Mathieu Bock-Coté ...Readmore
  • Il y a aura élection présidentielle en France cette année. Un moment important pour les Français...Readmore