Un ami américain du Maryland m’a écrit son opinion sur ma chronique du 9 janvier dernier intitulé « Obama ou Hillary ou Edwards ». Je crois que son point de vue peut en intéresser plusieurs. Le voici :

Claude

Relativement à ton texte « Obama ou Hillary ou Edwards » en rapport avec la course pour le choix du candidat présidentiel du parti démocrate américain, voici mes commentaires.

J’ai l’impression que le climat politique aux USA, qui se dit le berceau de la démocratie au monde, s’est détérioré au plus haut point.

Il fut un temps où c’était les idées politiques qui définissaient les débats politiques chez les Démocrates. Je pense, entre autres et par exemple, à la campagne électorale présidentielle de 1968 durant laquelle Hubert Humphrey, grand défenseur des droits des pauvres et des ouvriers américains, devait lutter tout d’abord contre Robert Kennedy et ensuite contre les autres démocrates qui étaient contre la guerre du Viêt-Nam.

Évidemment les événements qui avaient noirci toute cette campagne électorale démocratique avaient en fait préparé la défaite des Démocrates en 1968. Mais au moins, durant cette période passée, les Démocrates se divisaient sur des positions politiques honorables des deux côtés.

Mais quand je vois la guerre entre les Hillary Clinton, Barack Obama et même John Edwards dans cette campagne des primaires, j’ai l’impression que les Démocrates sont en fait en train de préparer leur plus grande défaite électorale depuis des décennies.

Comment ces candidats en sont-ils arrivés à opter pour une stratégie de destruction personnelle plutôt que de défendre les idées politiques qui intéressent plus que jamais les Américains d’aujourd’hui, soient : la crise économique qui est maintenant certaine et la guerre en Irak qui ne voit pas de fin ?

A mon avis, je crois que le véritable pouvoir politique aux USA n’est plus au niveau des partis politiques (démocrates et républicains), comme c’était le cas depuis des siècles, mais plutôt au niveau des mass-médias en général et notamment des chaines câblées qui, enfin de compte, décident de ce qui doit être discuté à travers toutes les campagnes électorales américaines.

Dès le début de la présente campagne démocrate pour les primaires, MSNBC, en particulier, renforcée par CNN a tout fait pour réduire les sujets à débattre à des questions relatives au passé de Bill Clinton et de son rôle dans ses campagnes électorales. Ces deux chaînes de télévision veulent en fait réduire la campagne d’Hillary à une révision de l’histoire du passé politique de Bill Clinton.

Hillary a beau faire, elle n’arrive pas à convaincre les mass-médias américains qu’elle est en fait une candidate à part entière et qu’elle ne se présente pas tout simplement pour redonner une nouvelle image de Bill Clinton mais qu’elle a un programme pour répondre aux problèmes réels que les Américains doivent gérer dans les années à venir. Mais les mass-médias n’en veulent pas.

Et surtout depuis sa victoire au New Hampshire, les mass-médias ont tout fait pour faire croire au public américain que nous allons voir une guerre entre les noirs américains et les féministes. Voila à quoi la démocratie américaine est réduite de nos jours. Ce qui est dramatique c’est que les mass-médias ont eu le dernier mot.

Aujourd’hui les mass-médias ont placé les Démocrates dans une situation où si Hillary arrivait à avoir la nomination de son parti, elle aura un « back-lash » du côté des noirs américains qui ne voteraient pas pour elle quelque soit le candidat républicain en novembre prochain.

Mais si Obama arrive à avoir la nomination, je te garantis qu’il y aura une fois de plus un « back-lash » des blancs américains, surtout au sud des USA. Je ne vois pas comment les blancs américains même du « Middle-west » comme le Kansas, le Missouri et encore moins les Démocrates du Texas ou même de New York puissent voter pour un noir américain. Je connais un peu cette société. Je peux te dire que le racisme est loin de disparaître dans ce pays.

Mieux encore, il ne faut pas oublier que la majorité des électeurs démocrates sont en fait des femmes. Et quand tu vois Obama discréditer Hillary, qui, malgré tout ce que ses détracteurs veulent nous faire croire, est un grand leader national des droits des femmes aux USA depuis des décennies, déjà on constate comment les femmes américaines vont réagir en novembre prochain.

Mon épouse n’a jamais été vraiment une féministe, mais tu ne peux imaginer sa réaction dernièrement à une soirée que nous avons
organisée chez nous pour des amis de Washington. Elle nous a tous accusé de misogynes. Même sa mère qui a 84 ans et sa sœur qui a 56 ans sont absolument furieuses contre les mass-médias qui dénigrent les femmes américaines qui briguent des positions politiques. Et pourtant elles sont toutes originaires du Kansas, un des états américains les plus conservateurs.

Même les sondages américains donnent encore à Hillary de meilleures chances de battre même un héros militaire républicain comme John McCain.

A mon avis, et si les Démocrates veulent vraiment avoir une chance, drôlement réduite, de récupérer la Maison Blanche, ils ont intérêt à nommer Hillary comme candidate. Elle a déjà une histoire de lutte féroce contre la machine républicaine et les mass-médias. Par contre, je crois qu’Obama sera une simple proie à cette machine républicaine.

Figures-toi qu’apparemment durant son passage à la législature de l’État de l’Illinois, Obama aurait voté cinq fois contre toutes les valeurs démocratiques. Pour expliquer ses votes, il a tout simplement reconnu qu’il avait fait une erreur en pressant sur le mauvais bouton de vote électronique. Imagines-toi comment cette nouvelle du comportement d’Obama sera exploitée par les Républicains, surtout si McCain ou Romney devient candidat républicain.

En conclusion, j’ai l’impression que les Démocrates ont une fois de plus tout fait pour assurer au parti républicain la victoire aux prochaines élections présidentielles. Il faut le faire!!!! Tout ce que je peux te dire c’est que les Démocrates sont de plus en plus comme les socialistes français. Ils n’ont plus de valeurs morales qui pourraient contrecarrer les attaques des Républicains aux USA.

Ton ami du Maryland.

Plus dans la section

Jean-Claude Dupras

Related Post
  • 31 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    À tous mes parents, amis, voisins et lecteurs, je souhaite que 2016 se termine dans la joie et la n...Readmore
  • 12 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    Le Canada mon pays, le Québec ma patrie Dans un article qui vient de paraître, Mathieu Bock-Coté ...Readmore
  • Il y a aura élection présidentielle en France cette année. Un moment important pour les Français...Readmore