Accueil Jean-Claude Dupras Les jeunes arabes au pouvoir

Les jeunes arabes au pouvoir

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Mon ami Berbère a du flair. Sa longue expérience dans la vie politique de son pays et du Maghreb lui sert bien lorsque vient le temps d’analyser les remous anti-gouvernementaux qui déboulent dans le monde arabe. Il prédisait dans un billet en date du 16 janvier 2011, de mon blog, que « Je crois que le monde arabe vient de commencer une nouvelle page de son histoire présente et future. De plus, je suis convaincu que tous les régimes politiques arabes n’arrivent plus à dormir tranquillement après ce qui est arrivé au président tunisien ».

J’ai cru en sa prédiction et la tournure des évènements est la démonstration de la justesse de son appréciation de l’état de la vie politique des pays arabes. Il a vu les chambardements qui s’annoncent dans ces pays.

Et ce ne sont pas les islamistes fondamentalistes qui sont à la base de ces révoltes, mais les jeunes qui sont en colère parce sans emploi et sans avenir. Il y a longtemps qu’il broute du noir. Mais maintenant, ils ont enfin à leur disposition l’arme capable de renverser leur gouvernement respectif : les réseaux sociaux d’internet (Facebook, Twitter…), et ils les utilisent à fond.

Voici, à la suite, un nouveau texte de mon ami que je m’empresse de présenter à mes lecteurs.

Claude Dupras

Cher ami,

Je vais peut être te surprendre en te demandant pourquoi le monde occidental s’inquiète du renforcement des mouvements islamistes à travers le monde arabe en particulier chaque fois qu’une société arabe se révolte contre le régime politique qui l’a opprimé depuis des décennies.

Tout d’abord, je ne crois pas qu’il y a une idéologie islamiste unique et qui explique les mouvements comme les islamistes égyptiens (les frères musulmans) ou les islamistes tunisiens ou les islamistes algériens, sans parler des islamistes de tout bord de la péninsule arabique. Ces mouvements islamistes se révoltent tout d’abord contre les régimes politiques arabes qui ne font qu’imiter les valeurs culturelles occidentales sans pour autant les mettre en application. La publication des fameux papiers palestiniens par El Djazeera (voir note à la fin) nous donnent les raisons pour lesquelles l’islamisme politique ne fera que se renforcer à travers tout le monde arabe, même durant cette période de révolte tunisienne, égyptienne, yéménite ou algérienne.
Ceci étant dit, je ne crois pas que les islamistes fondamentalistes finiront par vraiment prendre le pouvoir dans un pays arabe ou un autre. Les jeunes « révolutionnaires » les en empêcheront.

Mon plus grand souhait aujourd’hui est de voir l’avenir de la Tunisie défini non pas par les partis politiques de ce pays mais plutôt par tout d’abord l’UGTT (Union Générale Tunisienne du Travail) et les associations de tous genres représentant cette société où les jeunes sont impliqués.

L’avenir de tout le monde arabe dépendra énormément de l’évolution de la transformation politique de la Tunisie. S’il y a une société arabe capable de vraiment construire un système politique capable de servir toute la société, c’est bien la Tunisie. Aucun autre pays arabe n’a une classe moyenne aussi importante que la Tunisie. Et cette classe moyenne n’a rien à envier aux classes moyennes européennes et surtout françaises.

Ceci étant dit, nous ne devons pas oublier qu’il y a tout de même en Tunisie, un régime basé sur l’armée et surtout les services de sécurité. La révolution tunisienne devra trouver un moyen de démanteler cet appareil politico-militaire.

Ton ami

Note de C.D. : La chaîne Al-Jazeera a révélé des centaines de «documents confidentiels» relatifs aux négociations israélo-palestiniennes, montrant selon elle que les négociateurs palestiniens étaient prêts à d’importantes concessions sur Jérusalem et le sort des réfugiés.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel