La France vient de traverser plus d’une semaine de grève de syndicats de cheminots, d’employés de compagnies nationales, de fonctionnaires et d’autres groupes touchés par les réformes du président Sarkozy. Certains groupes d’étudiants universitaires gauchistes ont voulu profiter de la situation et s’opposer à la loi assurant l’autonomie des universités françaises, sans réellement en comprendre les raisons et la nécessité.

Tous ont perdu la face et n’ont rien remporté. Ils étaient contre (en réalité on ne sait pas trop pour quoi) et n’avaient généralement rien de positif à proposer. Ils ont mal exprimé leur cause respective. Ils ont fait la grève avant la tenue de négociations normales, simplement pour montrer qu’ils étaient forts et pour faire peur. Ils ont fait preuve d’un manque de logique rationnelle, de bons sens, de stratégie et de solidarité avec le peuple français.

J’ai été surpris de constater leur bassesse et leur faiblesse qui devenaient de plus en plus évidente, jour après jour.

Ces grèves ont coûté plus de 3 milliards d’euros à l’économie française. Cela représente une baisse de près de 0.2 points du PIB annuel de la France. Cette baisse de productivité affectera négativement les revenus des entreprises et des gouvernements et la croissance du pays ne peut qu’en subir le contrecoup. Et cela, pour rien.

En fait, les cheminots s’opposaient aux réformes du gouvernement Sarkozy sur la question de leur retraite à 50 ans mais ils ont vite compris que l’opinion publique ne voulait les suivre sur le terrain de leurs revendications injustifiées. Sans arguments valables pour expliquer leur opposition à ces réformes, ils ont imaginé d’invoquer la baisse du pouvoir d’achat pour justifier leur grève.

En réalité, ces grévistes n’ont fait que diminuer davantage le pouvoir d’achat de tout le monde car ce n’est que la croissance qui permet son augmentation. Elle ne s’impose pas ni se décrète.

Il est vrai que certains indicateurs montrent que dans certains domaines les prix augmentent et que plusieurs Français affirment avoir plus de difficulté à rencontrer les deux bouts. Mais est-ce aussi grave qu’on le dit ? Je me permets d’en douter. Le taux d’inflation de la dernière année en France, s’établit à un peu plus que 1,5%. Depuis les derniers 20 ans, les statistiques indiquent que l’augmentation du coût des biens de consommation a été de 20%, soit l’équivalent de 1% par année. Moins que les taux d’inflation.

Même si ces chiffres sont discutables, plusieurs de mes amis français, particulièrement ceux qui critiquent le plus la politique de Sarkozy et le blâment pour la diminution du pouvoir d’achat, font leurs emplettes dans de petits commerces de proximité alors que les magasins à grande surface, comme Leclerc et Auchan, offrent des prix dans l’ensemble de 5 à 15% plus bas. Par exemple, ces grandes surfaces vendent la baguette de pain pour 0,39 euro alors que le boulanger de la commune demande 0,80 euro.

J’espère, pour les Français, que les syndicats deviennent de plus en plus responsables et positifs car ils sont à la base du progrès de leurs membres. Une grève d’une semaine, comme celle qu’ils viennent d’imposer aux Français, est totalement indéfendable. En plus de nuire à la cause de leurs syndiqués, ils en sortent perdants et leur réputation est affaiblie dans l’opinion française. Comment peuvent-ils progresser dans une telle situation ?

C’est dans les relations économiques de la France avec la Chine, les USA, l’Inde, ses voisins européens et d’autres pays que se créera la croissance future du pays, celle par qui le pouvoir d’achat des Français sera amélioré. Les nouvelles de nombreux nouveaux contrats importants pour les entreprises françaises suite à la visite officielle du président Sarkozy en Chine vont dans le bon sens.

Claude Dupras

Plus dans la section

Jean-Claude Dupras

Related Post
  • 31 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    À tous mes parents, amis, voisins et lecteurs, je souhaite que 2016 se termine dans la joie et la n...Readmore
  • 12 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    Le Canada mon pays, le Québec ma patrie Dans un article qui vient de paraître, Mathieu Bock-Coté ...Readmore
  • Il y a aura élection présidentielle en France cette année. Un moment important pour les Français...Readmore