Voici la suite du texte que m’envoya récemment mon ami Mansour:

Les conséquences politiques de cette nouvelle donne économique mondiale des prochaines décennies sont grandes car tout bouge à une vitesse vertigineuse. Jusqu’à quand la Chine ou l’Inde accepteront-ils la prédominance politique de l’Occident du monde ?

Si j’avais une boule de cristal, je serais tenté de croire que tout comme l’Angleterre et la France au 19e et 20e siècle, la Russie et les USA à la fin du 20e siècle, la Chine et l’Inde domineront l’humanité à la fin du 21e siècle. Il ne me fait pas de doute que ces deux titans finiront par s’imposer aussi bien par leur poids humain (40% de la population mondiale) que par leur force économique.

Je n’ai pas été du tout étonné d’apprendre dernièrement les efforts la Chine pour se libérer de sa dépendance vis-à-vis des hydrocarbures en particulier. Il paraît que son objectif est de pouvoir couvrir 20% de sa demande grandissante en énergie en développant tout simplement la récupération des déchets biologiques au niveau de tous ses villages (comme les déchets végétaux ou même les excréments des animaux domestiques). Déjà, un grand nombre de villages chinois sont alimentés en électricité par cette nouvelle source d’énergie. Entre temps que font les pays riches ?

On parle très souvent de toute sorte d’énergie renouvelable, mais dernièrement j’ai été surpris de voir qu’un pays comme l’Angleterre battu tous les jours par des vents extrêmes veut retourner à l’énergie nucléaire, comme si ce pays avait déjà réglé le problème de l’élimination des déchets nucléaires ou même possède des réserves d’uranium à bon comptant. Ce comportement des Anglais est symptomatique du comportement du monde occidental qui refuse de comprendre que le passé ne peut durer à l’infini.

Mais ce qui est encore plus important à mon avis, ce sont les valeurs sociales du monde asiatique comparées à celles du monde occidental, en rapport notamment avec l’importance donnée à l’éducation nationale d’une part et surtout à la valeur du travail alors que le monde occidental continue à penser que “tout va très bien Madame la Marquise” et que sa domination technologique va régler tous les problèmes conjoncturels qu’il vit.

Pourtant, l’Asie continue à développer des sociétés extrêmement éduquées dans tous les domaines alors que le monde dans lequel nous vivons continue à réduire le système éducatif à sa plus simple expression. Il suffit de voir les succès des jeunes asiatiques et indiens aux USA même, pour comprendre que la décadence du système éducatif américain n’est pas à cause du manque de ressources allouées à ce secteur mais plutôt à cause du peu d’importance donnée à l’éducation par la majorité de cette société.

Sommes-nous à même de relever les défis économiques, politiques culturels que nous pose ce monde asiatique ? J’en doute, car il faut avoir faim pour apprécier ce qui nous manque et nous sommes loin de cette situation pour le moment.

Mansour

Plus dans la section

Jean-Claude Dupras

Related Post
  • 31 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    À tous mes parents, amis, voisins et lecteurs, je souhaite que 2016 se termine dans la joie et la n...Readmore
  • 12 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    Le Canada mon pays, le Québec ma patrie Dans un article qui vient de paraître, Mathieu Bock-Coté ...Readmore
  • Il y a aura élection présidentielle en France cette année. Un moment important pour les Français...Readmore