Mon ami Mansour, qui fut longtemps économiste à la Banque Mondiale, vient de m’envoyer une missive sur la crise économique qui s’annonce et les conséquences politiques et culturelles qui en découleront. J’ai divisé ce long texte en deux parties. La première est présentée aujourd’hui et la seconde le sera dans deux jours. Son point de vue, intéressant et instructif, souligne les vraies dimensions de l’évolution économique mondiale.

Claude

Juste quelques mots sur la crise économique américaine qui semble effrayer tous les experts économiques et financiers du monde. Je ne suis pas du tout de cette opinion.

Il est vrai que dans le passé lorsque les USA toussaient le reste du monde prenait froid. Mais le vrai pôle d’attraction du monde économique n’est plus en Amérique ou même en Europe mais en Asie. Il ne fait pas de doute que la Chine pourra non seulement surmonter les difficultés économiques d’une récession économique américaine mais, à long terme, cette crise ne fera que renforcer davantage l’émergence de sa nouvelle puissance économique.

Cette récession américaine, qui à mon avis est inévitable, donnera une chance à la Chine de commencer à se libérer de sa grande dépendance de ses exportations au reste du monde. Le marché chinois est gigantesque et la demande latente l’est aussi. Alors, même si la récession américaine et celle de toute l’Europe (aussi inévitable, pour les mêmes raisons qu’aux USA) se matérialise dans les mois et même les années à venir, la Chine vivra une période de restructuration économique majeure qui renforcera sa position en tant que puissance économique mondiale.

Il en est de même pour l’Inde.

L’axe de la dynamique économique mondiale a vraiment changé au profit de toute l’Asie. La confirmation de l’émergence de la puissance économique asiatique à l’échelle mondiale n’était qu’une question de temps, il faut le reconnaître. Alors que depuis plus de 50 ans tout le monde occidental, qui dominait l’économie mondiale, voyait son taux d’épargne s’effondrer de jour en jour, nous avons aperçu une Asie où justement l’épargne nationale prenait la voie opposée.

Même le Japon, qui a connu une crise économique et financière bien plus grave que celle que nous discutons aujourd’hui au sujet de la probable récession américaine, n’a jamais connu les taux d’épargne nationale aussi bas. Et c’est cette différence d’épargne qui a fait de l’Asie un mastodonte économique de plus en plus colossal alors que les économies occidentales arrivent à peine à survivre.

L’Occident est engagé dans une soi-disant guerre de civilisation entre les chrétiens et les musulmans. Il ne voit pas que les vrais leaders de demain (certains diront ennemis) ne sont pas les pauvres arabes ou pakistanais mais plutôt les Japonais, les Chinois ou les Indiens. On oublie que les Chinois ont toujours cru que la Chine est non seulement le centre du monde mais de tout l’univers.

Cette comparaison de la vision du monde occidental du monde musulman et du monde asiatique me rappelle un peu une fameuse expression française qui disait : “cachez moi ce sein que je ne saurais voir!!!”. Ce que je trouve extraordinaire et regrettable dans la campagne actuelle à la Maison Blanche, c’est que la presse américaine se limite en grande partie à demander aux candidats de commenter la confrontation des USA avec les islamistes du monde au lieu de s’attaquer à ce qui est encore plus crucial soit l’avenir de l’influence économique américaine à travers le monde face à la montée du géant asiatique.

Nulle part ne soulève-t-on le danger de l’émersion de l’Asie sur l’arène mondiale. Et du coté des partis politiques, aucun candidat ne s’inquiète publiquement de la diminution de la suprématie économique des USA dans le monde. Il faut croire que même les Américains ont déjà décidé qu’il n’y a rien à faire pour contrecarrer les effets négatifs de cette montée du monde asiatique sur les conditions de vie aux USA encore moins a travers toute la civilisation occidentale. À moins qu’ils n’y comprennent rien.

…. (voir suite prochaine)

Mansour

Plus dans la section

Jean-Claude Dupras

Related Post
  • 31 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    À tous mes parents, amis, voisins et lecteurs, je souhaite que 2016 se termine dans la joie et la n...Readmore
  • 12 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    Le Canada mon pays, le Québec ma patrie Dans un article qui vient de paraître, Mathieu Bock-Coté ...Readmore
  • Il y a aura élection présidentielle en France cette année. Un moment important pour les Français...Readmore