Le vote massif des Québécois et Québécoises a éliminé le Bloc Québécois et donné 58 comtés sur 75 au NDP. Depuis, c’est la débandade chez les observateurs, journalistes et blogueurs séparatistes. Au lieu de suivre l’exemple de leur chef, Gilles Duceppe, qui a accepté le vote en le qualifiant de démocrate, plusieurs de ces derniers s’en prennent méchamment et violemment à leurs compatriotes qui ne les ont pas suivis et ils les traitent de tous les noms.

Voici ce que dit Normand Lester, journaliste politique, à la radio et dans sa chronique d’hier du journal Le Devoir : « les Québécois sont : « des suiveux », « des moutons complexés », « de petits rongeurs nordiques », « des stupides et solidaires », « des électeurs qui ne comprennent rien à la politique », des « ti-counes », « des imbéciles qui ont voté aveuglément pour des politiciens dont bon nombre sont soupçonnés d’être des menteurs et des corrompus ». Cela, dit-il démontre « les limites de la démocratie » et la « médiocrité collective » des Québécois. Et encore…

Lester est un bon journaliste qui a une expérience internationale. Ses commentaires sur ce qui se passe dans le monde sont intéressants et semblent toujours précis et réalistes, mais lorsqu’il écrit sur le Canada et le Québec, son jupon séparatiste dépasse et il perd toute son objectivité. C’est triste de le voir volontairement réduire son renom au niveau de la partisannerie politique.

Lester ne veut pas comprendre que le vote des Québécois fut pour le changement et par conséquent contre l’establishment des partis traditionnels. Personnellement, mon vote a été, pour une première fois, à gauche pour le NDP et j’en ai donné les raisons sur mon blog. Plusieurs de mes amis ingénieurs, médecins, avocats, dentistes, entrepreneurs, ouvriers et même agriculteurs ont posé un geste similaire. Même, quelques uns de mes amis séparatistes m’ont écrit pour me dire qu’ils en avaient soupé du Bloc Québécois et voteraient pour Jack Layton. Et ils n’étaient pas seuls puisque le peu de votes qu’à reçus le Bloc démontre qu’une partie importante des « purs et durs » indépendantistes a voté de la même façon. Les Québécois ont vu, en Layton, la solution qu’ils recherchaient pour mettre de l’ordre dans la politique canadienne.

Lester est clairement de mauvaise fois en affirmant : « des milliers de Québécois se sont ainsi précipités pour voter en faveur de « poteaux » néo-démocrates dont ils ne savaient absolument rien sauf qu’ils étaient des candidats de « Jack ». Et vous M. Lester que saviez-vous des candidats conservateur, libéral, NDP et autres de votre comté ? Je gagerais que vous ne les connaissiez même pas. En réalité, vous avez décidé de votre vote du 2 mai dernier, il y a plusieurs années lorsque vous êtes devenu séparatiste. Et même si le candidat du Bloc avait été un « poteau », vous auriez quand même voté pour lui et cela, nonobstant la qualité des autres candidats de votre comté.

Remarquez, M. Lester, que vous n’êtes par le seul a ne pas connaître les candidats de votre comté car c’est ainsi pour la très grande majorité des électeurs. Durant la période électorale, nous apercevons, tout à coup, leurs photos sur les pancartes publicitaires et quelques uns livrent, à chaque maison, un court pamphlet sur leur candidature. On vote, sans les avoir rencontrés, sans vraiment les connaître.

Aux USA, les représentants et les sénateurs du Congrès, ont des budgets importants et du personnel qualifié en grand nombre. Même s’ils sont démocrates ou républicains, ils ne suivent pas nécessairement la ligne du parti comme on peut le constater à chacun des votes. Ils sont libres et jusqu’à un certain point indépendants de leur parti malgré qu’ils aient été choisis par les membres enregistrés de leur parti dans leur État.

C’est différent au Canada et au Québec et ailleurs où le système parlementaire britannique est implanté. Là, c’est la ligne du parti qui compte. Le PM est le chef de parti qui fait élire le plus grand nombre de députés. Le PM n’est pas élu au suffrage universel par tous les habitants du pays ou de la province. Voilà pourquoi, en général, nous ne votons pas pour le candidat mais pour le parti. On vote libéral, conservateur, NDP ou bloquiste. Pas nécessairement pour le meilleur candidat mais pour celui qui appuie le chef que nous voulons. En réalité, les candidats sont tous des poteaux. Certains, meilleurs ou plus connus que d’autres. Mais tous savent que leur élection ou réélection ne dépend pas d’eux mais de la faveur que trouvera leur chef ou leur parti auprès de l’électorat. C’est le résultat de la récente élection. Les vagues qui ont porté au pouvoir les Diefenbaker, Trudeau, Mulroney et maintenant Layton le démontrent bien.

Ce qui est exceptionnel, c’est que Jack Layton ait réussi à convaincre le plus grand nombre de se retourner vers lui. Quel est la clef de sa réussite ? Elle n’est sûrement pas parce que les Québécois sont des « ti-counes », des « suiveux », des « stupides » comme le prétend Norman Lester, mais parce qu’ils sont sensibles, intelligents, prévoyants et qu’ils ont du flair ! Depuis toujours, ils ont fait la preuve de leur bon sens politique et ils continuent à le faire.

Norman Lester n’est pas le seul a déblatérer sur les Québécois, Il y a plusieurs blogueurs et contributeurs au site séparatiste Vigile qui y vont gaiement aussi. Là encore, hier, je pouvais lire, sur une des pages d’accueil, que le vote des Québécois était « ethnique » et que ceux-ci n’étaient que : « des ignorants », « des sans colonne », « des abrutis », « des objets de rigolade », « un peuple de consanguins », « une race d’abâtardis », « des pleutres » etc.. Et ils ajoutent que nous avons décidé de nous « suicider collectivement », de nous « tuer élégamment » ; de « détruire ce qui nous représente », de nous être « mis à genoux devant la nation qui nous domine », d’avoir donné notre loyauté à « un parti dont le centre est situé à Toronto », d’être des « ti-counes en attente de disparition », et encore et encore. Où est la censure de Vigile qu’il applique pour les textes antisémites ? Et ceux qui nous insultent ?

Pour moi, c’est simple. Ces salisseurs de Québécois et de Québécoises ne sont que des mauvais perdants malappris !

Claude Dupras

Plus dans la section

Jean-Claude Dupras

Related Post
  • 31 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    À tous mes parents, amis, voisins et lecteurs, je souhaite que 2016 se termine dans la joie et la n...Readmore
  • 12 December 2016 par › Jean-Claude Dupras

    Le Canada mon pays, le Québec ma patrie Dans un article qui vient de paraître, Mathieu Bock-Coté ...Readmore
  • Il y a aura élection présidentielle en France cette année. Un moment important pour les Français...Readmore