Envoles-toi, sors de ton cocon,
devient papillon.


À voir & revoir

À voir & revoir

Quatre animations sur les papillons & un autre excellent poème de Kacem Loubay.
INTERNET EXPLORER ou MOZILLA sont nécessaires
POUR VISUALISER ces ANIMATIONS
et OU Outlook Express doit être installé sur votre ordinateur.
Si vous ne voyez que des écrits ou s’il manque une image ou du son en ouvrant l’animation cliquez sur actualiser
cela va sans doute régler le problème.

Titre : Faux papillons : Libellules
Cliquez ICI pour voir !

Moteur de script de Gérard Ferrandez.
Scénario par Ginette Villeneuve.

Titre : Papillons avec Denean
Cliquez ICI pour voir !

Musique de Denean mise en wav par Chantal Coté. Merci.
Un moteur de script de Gérard Ferrandez.
Scénario de Ginette Villeneuve

Titre : Choses étranges (revampé)
Cliquez ICI pour voir !

Scénario de Ginette Villeneuve

Titre : Papillons
Cliquez ICI pour voir !

Je vous ai déjà présenté ce poème d’André de Montpellier…
Sous d’autres habits.
Scénario de Ginette Villeneuve


LE DOUX ENVOL…

…Il se fait tard
La ville s’endort, se déplace, rêve
Les lampadaires veillent encore
Quelques somnambules errent
Dévisagent la nuit étoilée
Et sous la brise nocturne
Les parfums s’accouplent à la poussière…

J’intègre une demeure cloisonnée
Allume l’unique lampe de chevet
Retire de l’armoire sous verrou
Un ancien document de parcours
Je joins à la nuit quelques touches
D’une écriture en forme de dessins
Des pyramides en pente
Et une tour désaxée…

Nuit profonde où la respiration s’accélère
Je trimballe sur la table une ancienne note
Je médite sur le sort d’un ermite
Des psaumes pour une navigation solitaire
Et je souris à une image de passage
Un papillon de nuit vient se confesser
Il tourne, s’agite, s’envole et se suspend
Il reste ainsi figé dans le temps
Juste un point en filigrane
Où les couleurs se mêlent en désordre
Il ne cesse de me regarder
Et las d’attendre il reprend ses voyages…

J’écoute les mille sons déversés
La nuit pleine de mystères raconte
Les rapprochements des corps dans un lit
Et l’éloignement d’un fleuve nostalgique
Je finis par gagner mon paradis
Un coin isolé détaché des autres espaces
Je rêve les yeux ouverts d’une évasion
Accompagné d’une étoile solitaire
Elle m’indique l’itinéraire à suivre
A travers la voie galactique des visions
Et doucement mes yeux se referment
Embrasse les personnages d’un autre lieu
Et la veilleuse reste en veille
Jusqu’à l’aube où elle s’éteint
Avec les lueurs de l’aube…

© kacem loubay
Dimanche 9 Avril 2006
Khénifra – Maroc
Loubay_k@yahoo.fr
Le poète de l’autre rive

Merci Isis pour ces papillons… Merci à ceux qui les ont créés.
Bonne semaine à tous.
Gi


Décor, animation, conception

Plus dans la section

Ginette Villeneuve

Related Post