Les syndicats perdent du terrain? Pas surprenant avec le comportement sauvage des chauffeurs de la Société de transport de Laval qui ont débrayé mardi pour une niaiserie, privant quelque 16 000 ou 17 000 personnes de leur moyen de transport après une journée de travail.

Ces gars là n’ont aucun respect pour leurs concitoyens. On peut difficilement trouver plus caves.

En agissant ainsi, ils contribuent à faire reculer le syndicalisme. Avec raison. Ils réussissent tellement à se faire détester que je me demande si ils ne devraient pas débrayer comme ça plus souvent. Jusqu’à ce que la population éclate de rage.

Le syndicalisme recule? Tant qu’à moi, il ne reculera jamais assez vite avec des imbéciles comme ça.

Encore une fois, on va porter la cause devant le Conseil de services essentiels où les fumeux de pipe vont se gratter le nez. Ces gars là méritent des amendes et des congédiements mais non. Comme d’habitude, on va niaiser.

C’est ça une société d’amibes. Une société de mous. On se laisse faire. On prend la population en otage et les politiciens ne bougent pas. Les médias se taisent et la population endure.

Notre société déraille parce qu’il n’y a plus de responsables pour dire NON. À la moindre menace, au moindre chantage, on s’agenouille. Résultats: des milliers de personnes, des travailleurs, des étudiants, des retraités subissent la hargne d’une poignée de caves.

88888

Plus dans la section

Gilles Proulx

Related Post
  • 31 May 2000 par › Planète Québec

    Maudits avocats

    Regardez les avocats qui tournent autour des orphelins de Duplessis comme des vautours. Ils ne veule...Readmore
  • 31 May 2000 par › Planète Québec

    Maudits avocats

    Regardez les avocats qui tournent autour des orphelins de Duplessis comme des vautours. Ils ne veule...Readmore
  • 17 May 2000 par › Planète Québec

    Les fonctionnaires – à la poubelle!

    On ne le dira jamais assez, le rôle des gouvernements, c’est de s’assurer du bonheur et...Readmore