Accueil Gilles Chartrand Capsule linguistique : Abord – aborder

Capsule linguistique : Abord – aborder

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Abord

À prime abord n’est pas attesté; il s’agit probablement d’une confusion entre de prime abord et à première vue. Dire de prime abord ou au premier abord.

Aborder

Aborder, dans le sens de « commencer à parler de, à traiter de, à discuter de », doit être suivi d’un complément comme sujet, problème ou question : Le conférencier abordera le problème de la délinquance chez les jeunes, et non abordera la délinquance chez les jeunes.

Bien noter qu’aborder une question, c’est commencer à l’étudier, à en parler, et qu’aborder un problème, une activité, c’est commencer à s’en occuper, à s’y consacrer, à y faire face, à s’y attaquer. L’idée n’est pas de traiter la question ou le problème en profondeur. Mais, dans certains contextes, la distinction n’est pas essentielle : Aborder un nouveau travail avec enthousiasme. J’évite d’aborder ce sujet avec lui.

(Source : Clefs du français pratique – Travaux publics et services gouvernementaux – Canada).

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message