Si le réchauffement de la Terre se maintient, la Côte Nord se transformerait en Côte d’Azur québécoise.

Avec le réchauffement de la Terre, il faut s’attendre, prédit une commission des Nations-Unies, à des modifications climatiques majeures.

Les glaciers vont fondre, inondant les terres les plus basses et accélérant l’érosion, la puissance et le nombre de cataclysmes naturels.

Non seulement la température sera invivable dans le sud des États-Unis en été, mais la Floride et la côte est américaine vont encaisser des ouragans de plus en plus puissants et dévastateurs.

Les inondations, dans le centre des États-Unis seront aussi plus puissantes.

Chez nous, on parle d’inondations surprises, de moins de neige, de tempêtes violentes dans l’est du Québec, mais l’été sera plus long. La Côte nord et la Gaspésier auront l’allure de la Côte d’Azure. «Douyou Douyou… les Méchins».

Les Alpes et les Rocheuses vont perdre la moitié de leurs glaciers ainsi que l’Hymalaya. Le ski deviendra un sport rare à cause du manque de neige dans les régions tempérées.

Le sud de l’Europe deviendra aussi chaud et aride que l’Afrique du Nord. Moins de tourisme, moins d’agriculture. Ces grands changements climatiques auront des répercussions politiques énormes.

Des millions de personnes n’arriveront plus à vivre dans certaines régions africaines et asiatiques. Où iront-elles? L’Europe du nord pourra-t-elle accueillir des millions d’Africains?

Cette étude est le résulat de recherches et d’analyses compilées par 6700 scientifiques à travers le monde.
La communauté scientifique est d’accord. La Terre se réchauffe et ça ne va pas bien.


Le fameux Kilimanjaro, le sommet le plus élevé de l’Afrique,(19,340 pieds – 5,895 mètres). On peut l’escalader en marchant.

Le célèbre Mont Kilimanjaro, en Afrique, pourrait perdre, d’ici 15 ans, sa fameuse calotte de neige et de glace. Le mont a perdu 33% de sa calotte au cours des vingt dernières années indiquent les satellites d’observation.

Cette fonte des glaces a des répercussiosn dramatiques sur les réserves d’eau potable, l’irrigation, la production hydro-électriquee et le touriseme.
Dans les Andes péruviennes, le grande calotte de glace Quelccaya a reculé de 20% depuis 1963.

Pour l’Europe du Nord et d’Amérique du Nord, le réchaufement signifie l’apparition de maladies tropicales telles la malaria.

La température moyenne de la Terre pourrait augmenter de 5,8C au cours du sièce qui commence. Dans cent ans, sur une Terre plus chaude, plus hostile, il y aura des milliards de gens qui se battront pour occuper les espaces qui restent.

Pour l’humanité, il faut agir vite.

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post