Miami – Michèle Sénécal

On ignore le nombre d’homosexuels et de bi-sexuels en Amérique (et dans le monde) mais leur pouvoir est bel et bien réel. Les médias comment à comprendre.

Ici, les grands annonceurs laissent tomber l’émission radiophonique animée le docteur Laura Schlessinger qui attaque férocement les homosexuels et les lesbiennes. C’est la dégringolade. Cette émission est diffusée sur des centaines de stations.

Les Xerox, Toys ‘R’ Us, GEICO, SkyTel Communications et autres retirent leur commandite et le géant Procter & Gamble refuse de la suivre sur son prochain show à la télé.

Les compagnies réalisent l’importance du marché gay et elles ne tiennent pas à se le mettre à dos d’autant plus que les chiffres disent que les gays sont plus instruits et plus riches que la moyenne des gens.

Non seulement les entreprises traitent bien les gays qui sont à leur emploi, mais elles les courtisent sur les marchés publicitaires.

Selon la maison de recherche Simmons Market Research Bureau, il y a deux fois plus de chances que les gays possèdent un chalet; 5,9 fois plus de chance qu’ils possèdent un système de cinéma maison sophistiqué et huit fois plus de chances qu’ils possèdent un ordinateur de type portable que les hétérosexuels.

Pas besoin d’être un génie en marketing pour comprendre que les gays n’achèteront pas un produit vendu par une compagnie qui annonce sur un show où on leur tape sur la gueule.

Si certaines entreprises achètent la paix, d’autres courtisent directement les gays dans des médias spécialisés.

C’est le cas du fabricant de voitures Subaru qui est très présent dans les médias gays. Un exemple de message…
«Ce n’est pas un choix. C’est la façon qu’on nous a créé (traduction libre)»

“It’s Not A Choice. It’s The Way We’re Built,”

Les gays comprennent…

Subaru travaille étroitement avec les fondations contre le Sida et le cancer du sein et elle utilise la championne de tennis Martina Navratilova (photo du haut), une lesbienne reconnue, dans ses campagnes publicitaires.

Subaru vise en même temps le marché des femmes sportives avec Mme Navratilova, un secteur où la compagnie a de très bons résultats.

Il faut voir la publicité sur les sites gays tels PlanetOut.com et Gay.com pour comprendre que les grandes entreprises sont au rendez-vous. Et si elles sont là, c’est parce que c’est payant!

Enfin, sur les 11 banques qui travaillent uniquement sur internet, il y en a une basée ici, en Floride, à Pensacola, la G&L Bank qui vise la clientèle gay.

Fondée en 1999, elle a déjà plus de 7000 clients et 40% de ces derniers ont des revenus supérieurs à 100 000$.

Il est difficile de connaître le nombre exact de gays car ils ne s’affichent pas tous ouvertement -et il y a les bisexuels de plus en plus nombreux- mais leur poids économique est lourd. «Business is business» et puis, on s’en fout!
Gay ou pas gay, ça change quoi?!


Sur les photos de la Une, on reconnaît Elton John et le couple composé des comédiennes Anne Heche et Helen Degeneres.


88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post