Chaque jour, le nombre de victimes augmente sans cesse en Amérique centrale. On parle maintenant de 25 000 morts.

La décrue rejette sans cesse de nouveaux cadavres. Ces derniers, dont la décomposition est avancée à cause de la chaleur et de l’humidité risquent de causer des épidémies.

On manque d’eau potable. De nourriture et de médicaments. Les autorités sont débordées. Les gouvernements catastrophés.

Enfin, une autre calamité frappe le Nicaragua alors que des dizaines de millies de mines antipersonnel, vestiges de la guerre civile, ont été déterrées et dispersées par les crues des rivières dans le nord du pays.

Survivants et sauveteurs risqueront donc leur vie à chaque pas.

Les secours tardent à arriver puisque les routes sont défoncées et que des centaines de ponts ont été démolis par les crues.

C’est l’horreur au quotidien, sous un soleil torride.

Mitch? Qu’as-tu fait de mes enfants?

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post