La ville de Mexico est en état d’urgence depuis trois jours : elle étouffe et meurt sous un nuage de pollution.

Hier, pour la troisième journée consécutive, l’activité industrielle et la circulation automobile ont été réduites d’environ 40 % en vertu d’un plan d’urgence décrété lundi.

Depuis plusieurs semaines, Mexico, l’une des plus grandes et des plus polluées du monde, est dès le matin plongée dans une brume brune qui réduit la visibilité et rend les gens malades.

<Encore El nino

Cette fois, c’est la sécheresse et la chaleur qui ont allumé plus de 11 000 feux de forêt qui depuis le début de l’année ont ravagé dans tout le pays près de 330.000 hectares et tué 50 personnes. Ces incendies ravagent le Mexique et l’Amérique centrale.

En plus, on affiche un taux d’ozone de 22O points à l’Indice metropolitain de qualité de l’air). Aux Etats-Unis, on panique à 108 points!

On ferme les écoles. On envoie les enfants à la campagne et les vieillards, fragiles, ont peur pour leur vie.

Selon le ministère de la santé, 14 % des quelque 20 millions d’habitants de la capitale sont affectés par des toux sèches, 29 % par des migraines, 30 % par des maux de gorge et au moins 50 % ont les yeux irrités.

L’industrie touristique de la capitale risque de s’effrondre car les gens ont encore plus peur de la pollution que de la violence dans les rues.

Voilà sans doute les grands problèmes que nos enfants devront régler au cours des prochaines décennies.

Nos parents ont connu les guerres mondiales; la guerre de nos enfants sera celle de l’environnement.

En plus des problèmes climatiques contre lesquels on ne peut rien, Mexico est polluée par des dizaines de milliers d’autobus qui crachent des nuages de fumée noire.

Mexico serait-elle la première grande mégapole maudite?

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post