Pascal Bruckner: « L’islamophobie est une invention pour interdire le débat »

UN PARADOXE QUI TIENT BON ! ..« L’ISLAMOPHOBIE » ÇA SERT BIEN LES PENSEURS LORSQUE CEUX-CI NE PEUVENT PLUS RIEN DIRE DE MIEUX..! PAR CONTRE, OÙ SE TROUVE LE DÉBAT DES ESPRITS, DE L’INTELLIGENCE HUMAINE..? CE N’EST PAS SANS RAISON QUE L’HUMOUR EST PAYANT..! ON RIT POUR NE PAS PLEURER..ALORS ON SE MET À RIRE..COMMENT REMETTRE LES CHOSES EN PLACE?!

MySpace Codes

EXTRAITS – Dans un essai incisif et important, Un racisme imaginaire, Pascal Bruckner livre aussi une puissante réflexion sur les dérives du politiquement correct et de l’antiracisme. Le Figaro en publie quelques morceaux choisis.

Les six intertitres sont de la rédaction.

● L’antiracisme à toutes les sauces

«L’antiracisme, pareil à l’humanitaire, est un marché en pleine expansion où chaque groupe, pour exister, doit exciper d’une blessure qui le singularise»

La querelle de l’islamophobie est révélatrice d’un phénomène: le surgissement continu de «nouveaux racismes» que l’on enregistre avec une fébrilité anxieuse. Voilà ce mot atteint d’obésité galopante et qui avale dans sa définition toutes sortes de comportements, d’attitudes, de rites qui ne lui étaient pas liés jusque-là. L’antiracisme, pareil à l’humanitaire, est un marché en pleine expansion où chaque groupe, pour exister, doit exciper d’une blessure qui le singularise. Ce ne sont plus des associations de citoyens qui s’allient pour combattre le racisme, ce sont des lobbies confessionnels ou communautaires qui inventent de …

*Lire la suite du présent numéro du 27 janvier 2017 dans Le Figaro, en kiosque.

L’ISLAMOPHOBIE EST UNE “INVENTION” POUR INTERDIRE LE DÉBAT

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post