Saviez-vous que..
En Amérique du Nord, il y a environ 40 variétés de moules. La moule bleue commune est la plus courante au Québec. 
La moule est très vulnérable à la pollution, car elle filtre jusqu’à 68 litres d’eau par jour pour y trouver sa nourriture. Elle peut donc absorber les toxines qui s’y trouvent. 
Les trois quarts des moules vendues aujourd’hui sont des produits d’élevage. 
Élevée en suspension dans l’eau, la moule d’élevage a également l’avantage d’être exempte de gravier et de sable. Ceci permet aussi d’obtenir des moules non polluées, exemptes de parasite. Elles risquent donc beaucoup moins de provoquer des intoxications alimentaires que les moules sauvages.

Les moules d’élevage sont cultivées à l’année sauf lors de la période de reproduction et de ponte en juin. À cette période, elles perdent jusqu’ a 1/3 de leur poids. 
Les moules se mangent toujours cuites, sinon elles risquent de causer des allergies, notamment de l’urticaire. La cause de l’allergie est habituellement due à la présence de virus ou de bactéries pathogènes dans le mollusque.

En inscrivant simplement le mot “moule” dans l’outil de recherche, vous avez un grand choix de recettes.  

Source : Ma Planète

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post