Le métier de prostitué(e) devrait connaître de très belles années affirme l’économiste David Foot, dans son livre Entre le Boom et l’Echo. Une révélation choc qui s’explique par l’analyse des courbes démographiques.

En effet, dit Foot, la démographie, – l’étude des populations humaines- est l’outil le plus puissant dont nous disposions pour comprendre le passé et prédire l’avenir.

Et voici ce que disent les chiffres…

Le vieillissement des hommes et des femmes qui sont nés entre 1947 et 1966, -les enfants du baby-boom- a changé les données de l’économie.

Du point de vue commercial, les nouvelles sont bonnes pour la prostitution.

La plupart des prostitués sont des hommes ou des femmes d’une vingtaine d’années ou moins alors que la majorité des clients clients sont des hommes âgés de 30 à 50 ans.

Les changements dans la structure de la société auront des répercussions considérables à la fois sur le nombre de prostitué(e)s et sur la demande pour leurs services.

Il y a moins de jeunes dans la vingtaine et la demande augmente puisque le nombre de clients potentiels entre 40 et 55 ans augmente à toute vitesse. Voilà comment il faut regarder ça d’un point de vue purement économique et démographique.

Ça choque? Peut-être. Mais nul ne peut changer la réalité.

Les lois et règlements ne peuvent rien contre la prostitution.

Selon Foot qui enseigne à l’Université de Toronto, le meilelur moyen de réduire l’attrait de la prostitution est de bâtir une économie qui offre des emplois stimulants et biens payés aux jeunes.

On a grand besoin de réformes.

Étant donné la tendance démographique qui favorise le développement de la prostitution, et qui rendra ce métier attrayant pour de nombreux ados, ces réformes sont plus urgentes que jamais.Francité

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post