Accueil Flash ! Le théâtre d’Oslo

Le théâtre d’Oslo

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Norske Opera

le renouveau de la banlieue d’Oslo

gal/Voyages/Norway/Norske_Opera/Norske-Opera-Oslo-Norway46.jpg

Le Norske Opera, l’opéra d’Oslo, est l’une des plus récentes et plus étonnantes constructions modernes de Norvège. Construit sur le port commercial et industriel du quartier de Bjørvika, dans la partie est du centre-ville de la capitale du pays, l’édifice abrite l’Opéra National de Norvège (opéra et ballet).

gal/Voyages/Norway/Norske_Opera/Norske-Opera-Oslo-Norway09.jpg

Contrôlée par Statsbygg, l’agence gouvernementale qui gère les propriétés immobilières de l’Etat norvégien, la structure comprend 1100 pièces sur une surface totale de 38.500 m². L’auditorium principal peut à lui seul accueillir 1364 spectateurs assis, et deux autres espaces de représentations peuvent chacun accueillir 200 et 400 spectateurs.

La scène principale mesure 16 mètres de large et est profonde de 40 mètres, ce qui permet d’y produire toutes sortes de spectacles à grande échelle.

Outre ces dimensions confortables et les équipements dernier cri dont disposent cet établissement public, c’est sans nul doute son apparence extérieure qui surprend le plus. Avec ses surfaces anguleuses et son toit en pente, l’opéra jouerait presque le rôle d’un jardin urbain sans végétation. On peut longer ses pentes à pied pour venir se prélasser sur son toit surplombant le fjord d’Oslo et profiter de la vue imprenable sur les environs.

Couvertes de marbre italien (de type La Facciata) et de granite blanc, ces surfaces anguleuses rappellent celles d’un iceberg échoué.

Les amateurs de skateboard en ont fait leur point de rendez-vous, certaines de ces toitures inclinées ayant été spécialement aménagées pour leur permettre d’enchaîner les figures. Ces derniers sont toutefois gardés à bonne distance des zones où se déroulent les représentations  ainsi que des images baies vitrées donnant sur le foyer principal de l’Opéra d’Oslo. Des escaliers et des surfaces anti-dérapantes les 

empêchent d’y accéder facilement.

Au milieu de cet ensemble de lignes obliques formidablement dessinées par le cabinet international d’architecture Snøhetta, dont le siège est situé à Oslo, se trouve la cage de scène. Elle se distingue par sa forme cubique surmontant l’ensemble de l’édifice. Contrairement au marbre et au granite blanc couvrant le reste de l’opéra, ce cube est pavé de plaques d’anuminium brossé conçues par Løvaas & Wagle. Les schémas qu’ils y ont intégré évoquent d’anciennes techniques de tissage.

En contrebas, le foyer est surmonté d’une baie vitrée de 15 mètres de haut, formant elle aussi un cube semblant sortir du toit du bâtiment. Elles ont été étudiées pour maximiser la taille des vitres afin de bénéficier d’une vue aussi ininterrompue que possible sur les flots entourant l’opéra. Son toit est également supporté par des colonnes légèrement inclinées bloquant un minimum la vue.

Les surfaces intérieures sont couvertes de chêne pour apporter de la chaleur à ces espaces, en contraste avec la froideur de l’extérieur blanc. L’auditorium principal, en forme de fer à cheval, est quant à lui illuminé par un chandelier ovale comprenant pas moins de 5800 cristaux faits main.

gal/Voyages/Norway/Norske_Opera/Norske-Opera-Oslo-Norway40.jpg

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Carmen

De nombreuses œuvres d’art furent commanditées pour habiller le Norske Opera. La plus remarquable est baptisée « She Lies« . Il s’agit d’une structure réalisée en panneaux d’acier et de verre par Monica Vonvicini. De fait, elle n’est pas installée dans l’opéra mais plutôt sur les eaux près de celui-ci, flottant sur une plate-forme en réponse aux marées et aux vents balayant le fjord. L’œuvre fut dévoilée par la reine Sonja le 11 mai 2010.

Dans le foyer, les panneaux perforés couvrant les supports du toit sont signés de l’artiste islandais Olafur Eliasson. Ils présentent des ouvertures hexagonales illuminées d’en-dessous, créant l’illusion de glace en fusion.

L’Opéra d’Oslo est ainsi le plus grand bâtiment culturel construit en Norvège depuis Nidarosdomen, la Cathédrale de Nidaros, à Trondheim.

Il s’érige en symbole de ce que la Norvège moderne représente en tant que nation, et exprime le rôle que l’opéra et le ballet joue dans cette petite société scandinave. En tant que tel, ses dimensions sont impressionnantes, puisqu’elles couvrent la même surface que quatre terrains de football.

Le théâtre d’Oslo

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel