Dominique Aury, auteur du roman érotique “Histoire d’O” est décédée dans la nuit du 26 au 27 avril à l’âge de 90 ans en banlieue parisienne.

Membre de plusieurs grands jurys littéraires, elle a écrit de nombreux ouvrages sur la littérature.

En 1954, l’éditeur Jean-Jacques Pauvert publie un récit sado-masochiste signé Pauline Réage et préfacé par l’écrivain Jean Paulhan, grand admirateur du marquis de Sade. Qui est l’auteur de ce court texte scandaleux racontant comment une jeune femme se laisse enchaîner, fouetter, et accepte de se mettre au service d’autres hommes?

Certains laissent entendre que Mme Aury se cache derrière Pauline Réage, mais, en général, on croit surtout qu’il s’agit de Jean Paulhan.

L’un des grands mystères littéraires de la seconde moitié du 20ème siècle ne sera levé qu’en 1994 alors qu’elle déclare au magazine américain (elle a 86 ans) The New Yorker, avoir écrit ce livre comme une “lettre d’amour” à Jean Paulhan qu’elle aimait et qu’elle craignait de perdre:

“Je n’étais pas jeune, je n’étais pas jolie. Il me fallait trouver d’autres armes. Le physique n’était pas tout.

Saisi dans plusieurs pays, condamné par l’Eglise, vendu sous le manteau partout dans le monde, traduit parfois clandestinement, “Histoire d’O”, un ouvrage aux qualités littéraires évidentes, a été diffusé à des centaines de milliers d’exemplaires. Un chiffre sans précédent pour un livre “maudit”.

C’est aussi le seul ouvrage érotique à avoir été couronné par un prix littéraire, celui des Deux Magots en 1955.

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post