Par Gérard St-Denis

Bill Gates, le numéro un mondiale du logiciel annonce qu’il fonce plein gaz sur Internet.

Bravo! Nous aussi! 😉

Quand America Online paie plus de 4 milliards pour Netscape; quand Yahoo! allonge 5,6 milliards pour Broadcast.com, et quand Bill Gates, la plus puissante locomotive du logiciel au monde, déclare mettre tous ses oeufs dans le Net, c’est parce que ça bouge à la vitesse grand V.

Si une cinquantaine d’entreprises qui n’existaient pas il y a cinq ans valent collectivement plusieurs centaines de milliards de dollars, c’est parce que le vent pousse de ce côté là. Avez-vous déjà essayé d’arrêter un ouragan?

L’informatique, les télécoms et la génétique vont tout balayer sur leur passage.

«Nous assistons à l’agonie d’une civilisation et à la naissance d’une autre» écrit Charles Sirois dans Passage Obligé, son livre qui est en librairie depuis ce matin.

Selon Business Week, les entreprises doivent abandonner immédiatement les modèles d’affaires traditionels pour prendre le virage du 21e siècle. Sinon, c’est la mort certaine.

Oui, les choses ne seront plus jamais les mêmes. Nous assistons à la plus grande révolution économique de tous les temps. Elle se fait chaque jour, sous nos yeux.


Le commerce en ligne culbute tout sur son passage. Le pouvoir change de camp pour passer du producteur-distributeur, au consommateur. Ayoye!


En quelques mois, Planète Québec s’est imposée comme leader dans la distribution d’encre pour les imprimantes parce que les consommateurs en ont décidé ainsi.

En plus de nos clients réguliers, de nos lecteurs et lectrices, voilà que plein de gens qui ne sont pas branchés achètent chez nous! Des parents, des amis, leur ont conseillé d’acheter leur encre ici parce que c’est moins cher! Ils commandent par téléphone.

Et nous, on vend moins cher parce qu’on élimine un intermédiaire. On élimine les coûts d’un local. C’est le consommateur qui dit aux fabricants (et aux distributeurs) qu’il refuse désormais de payer un prix de fou pour l’encre de son imprimante.

Ça commence à se produire dans tous les secteurs de l’industrie et du commerce : banque, finance, assurance, voyage, transport, musique, livre, hobby, … partout les prix reculent. Les intermédiaires se font tabasser par des consommateurs avertis.

Cinéma. Télévision. Médias. Médecine. Université. Tout va changer! Le temps et l’espace n’ont plus la même signification. Le consommateur peut accéder à l’information désirée à l’heure de son choix. Il ne sera plus captif des réseaux et des médias traditionnels. Attachez vos ceintures, ça va exploser!

Les communications se sont plus bi-directionnelles où à sens unique. Elles vont dans toutes les directions au gré de l’offre et de la demande, imprévisibles et sans aiguillage. Personne ne contrôle le flux des informations. C’est l’ère de la créativité. De la liberté.

Rien n’est lien à un point central et le développement du Net échappe au contrôle des gouvernements. C’est l’anarchie la plus pure où quiconque a quelque chose à dire, à montrer, à vendre, peut intervenir sans avoir à obtenir une autorisation de Pierre, Jean ou Jacques.

Ces changements auront donc une importance capitale sur le cours de l’humanité.

Les médias, les entreprises, les leaders et les sociétés du futur se dessinent sur le web en ce moment. Leur forme est encore imprécise, mais ils se bousculent dans une course folle! Même le tracé du circuit change à chaque passage.

Vrrrrrrrrrrrrrrroummmmmmmmmm!

88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post