Accueil Flash ! LA SANSEVIERE

LA SANSEVIERE

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Voilà une langue de belle mère qui vous réussit ! La sansevière est une plante que l’on ne peut pas tuer, même en faisant des efforts.

Elle doit son surnom de « langue de belle-mère » à la texture coriace de ses grandes feuilles élancées, un surnom qu’elle partage avec d’autres plantes d’intérieur comme l’aspidistra.

Panachée, vert sombre ou encore mouchetée, la sansevière se décline en plusieurs formes bien adaptées à nos intérieurs modernes, pourvu qu’ils soient lumineux.

Alors si vous n’arrivez jamais à garder la moindre plante d’intérieur, commencez par celle-là.

Sanseviere GoldenHahnii

Sansevière ‘Golden Hahnii’ à feuillage vert et jaune.

La diversité des Sansevieria

La plus courante des langues de belle-mère est la forme vert sombre (Sansevieria trifasciata).

Sa forme panachée (‘Laurentii’) est plus lumineuse, avec ses feuilles bordées de jaune clair. Il en existe une forme naine, ‘Golden Hahnii’, en rosettes plus large que hautes. Vous trouverez aussi la très belle sansevière à feuilles cylindriques (S. cylindrica), souvent vendue tressée : elle ne garde jamais la forme qu’on lui donne et reprend toujours on port en éventail, plus naturel.

Cette espèce de sansevieria est aussi vendue avec l’extrémité des feuilles peintes, une version un peu déco mais qui finit par s’estomper. Il existe enfin d’autres sansevières comme la sansevière à feuilles mouchetées (S. masoniana).

Ses feuilles sont plus larges et elle pousse plus lentement, mais c’est une vrai plante chameau pour l’intérieur (par plante chameau, entendez qu’elle résiste au manque d’eau)

La fleur, petite récompense

Floraison de la sanseviere

Lorsqu’elle se plaît, la sansevière fleurit en un épi qui n’est pas spectaculaire mais exhale une douce odeur.

Et une floraison parfumée dans la maison, ce n’est pas si courant ! Elle demande le plein soleil et déteste avoir les racines qui trempent en permanence : videz la soucoupe après arrosage.

Une belle sansevière et sans effort

La sansevière est originaire de régions un peu désertiques, où elle pousse naturellement à l’ombre de buissons.

En intérieur, elle aime donc l’air sec et cela tombe bien car l’air de nos intérieurs est aride !

Un peu de soleil chaque jour favorise des feuilles plus colorées, surtout chez les sansevières panachées. Elle aime l’eau de façon régulière, une fois par semaine. L’excès d’eau est son plus grand ennemi et la motte doit bien sécher avant d’arroser à nouveau.

Si vous êtes du genre à oublier d’arroser vos plantes, à partir en vacances sans trouver le temps d’arroser vos potées ou que vous avez l’arrosoir intermittent, aucun problème : la langue de belle-mère le supporte parfaitement.

Lorsque ses feuilles commencent à se rider, il est vraiment temps de lui donner à boire, mais elle ne vous enverra ce signal qu’après plusieurs semaines de régime sec.

Entretenir une sansevière ? Facile !

Rempotage de la sansevière

Lorsque vous rempotez la sansevière, utilisez un terreau pour plantes d’intérieur.

Arrosez votre sansevière en incorporant un peu d’engrais liquide, une fois toutes les trois semaines, d’avril à septembre. Si la plante se trouve à l’étroit, il faudra la diviser ou la rempoter.

Pour la changer de pot (la rempoter), rien de plus simple : sortez-la de son pot, et replantez tout simplement dans un pot plus large de 5 cm.

Choisissez toujours un pot dont le sol est droit ou évasé, jamais plus étroit que le reste. Utilisez un terreau pour plantes d’intérieur. Évitez la terre de jardin et le compost, qui ne sont pas son fort.

Bouturer ou diviser, ça réussit à tous les coups

division de la sanseviere ou langue de belle-mère

La méthode la plus simple pour multiplier une sansevière est la division.

Sortez la plante de son pot et tranchez dans la masse, en deux morceaux.
Pour cela, employez un couteau de cuisine bien affûté et éloignez les enfants ! Séparez deux gros éclats que vous replanterez chacune dans leur pot ou dans ne même jardinière, en les espaçant de 30 cm. Arrosez très peu pendant un mois, le temps que la plaie de coupe cicatrice bien.

Le bouturage de la sansevière

Préparation bouture de sansevière

Plus insolite, l’autre solution consiste à faire des boutures de feuille.

Coupez une belle feuille à la base. La feuille doit être plate de préférence. Débitez-la en portions de 10 cm de long environ, et laissez sécher pendant une semaine.enraciner bouture de sansevière

Replantez-les ensuite dans un substrat très léger (sable ou vermiculite) et laissez enraciner.

Au bout de trois semaine, chaque portion aura formé des racines et commencera à émettre ses propres feuilles, mais il faudra un an avant que vous n’ayez une plante complète.

LA SANSEVIERE

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel