Accueil Flash ! DU COTE DE MADAGASCAR

DU COTE DE MADAGASCAR

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

dans l’une des plus grandes îles du monde

MADAGASCAR

dans l’océan indien,

non loin des côres africaines

Ici vit une drôle de race d’animaux

LES LEMURS dits MAKI CATTA

Ce mammifere mesure environ 40 cm et pese

entre 3 et 4 Kg à l’âge adulte

On le reconnaît grâce à sa longue queue rayée de 14 anneaux noirs et blancs.

Ces couleurs rappellent celles du panda

A l’état sauvage, ce primate vit dans les arbres,

en groupe d’une vingtaine d’individus, et qui respectent la hiérarchie entre eux

Ils aiment les fruits. C’est leur plat favori.

Mais ils se régalent aussi de fleurs, d’écorces, d’insectes ou même de bébés caméléons

Ils sont capables, en parfaits voltigeurs,

de bonds de plus de dix metres de hauteur

Le Maki Catta rentre souvent en compétition avec d’autres mâles pour la conquête de la femelle.

Pour prendre l’avantage, il use de son arme secrete…

…les glandes situées sur ses avant-bras et autour de ses parties génitales, qui diffusent une odeur tellement nauséabonde qu’elle fait fuir ses ennemis.

Stars des zoos du monde entier et plus pres de nous celui de La Fleche

cette espece est menacée, non seulement parce qu’ils sont chassés dans le seul but de les capturer mais aussi et surtout parce que les forêts humides dans lesquelles ils vivent sont progressivement détruites

Récemment, le vétérinaire Cyril Hue, officiant depuis des années au zoo de la Fleche

s’est battu avec la rage du désespoir pour réanimer un jeune lémur victime d’un arrêt cardiaque aussi soudain qu’inexpliqué

Comme il l’explique « c’est mon métier bien sûr mais ces animaux, à force de les cotoyer, deviennent tres affectueux avec nous et l’idée même d’en perdre un est insupportable »

à lui et à tous ses collegues soigneurs qui donnent de belles marques d’amour et de respect à chaque espece vivant au zoo et qui les leur rendent bien.

de votre visite

 

DU COTE DE MADAGASCAR

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel