C’est en Afrique que nous retrouvons les Bushmen (Bochimans), peuple au savoir médicinal extraordinaire. Ces membres se servent en effet de la nature et donc des plantes pour se soigner. Ce savoir ancestral se transmet encore aujourd’hui pour le plus grand bonheur de la nouvelle génération et surtout au sein de la communauté des Khomani San.

http://www.sudplanete.net/_uploads/images/films/DESAI_Rehad_2006_BushmansSecret_01.jpg

Les guérisseurs qui utilisent encore les pratiques thérapeutiques ancestrales sont peu nombreux aujourd’hui, mais le documentariste Rehad Desai a réussi à en rencontrer un. Il s’agit de Yan (?). Il explique dans un premier temps que lorsqu’il prépare une mixture, il prie en même temps ses aïeux comme pour avoir leur bénédiction. Sa confiance dans les plantes et totale, puisqu’il en connait chaque bienfait et chaque vertus. Mais il explique également que des hommes n’ont pas hésités à voler leur savoir afin de s’en servir ou encore de s’enrichir. Pour ce faire, ces mêmes hommes ont tenté d’éradiquer les Bushmen sans aucune vergogne, afin d’avoir les mains libres pour faire leur petit commerce.

 

Rehad Desai interroge ensuite David, ce dernier étant le chef spirituel de la ‘’tribu”. Ce dernier l’emmène à la découverte d’une plante qui soigne les femmes qui ont de fortes douleurs. Elle est très efficace. Il lui montre également une plante qui intéresse fortement les laboratoires pharmaceutiques, car elle a des propriétés extraordinaires. Il s’agit du hoodia, un végétal qui donne de l’énergie et qui aide à mincir. La façon de s‘en servir a été volée aux Bushmen comme nous l’avons vu plus haut, mais aujourd’hui, ces derniers veulent se battre pour le préserver. David déplore le fait que de grands laboratoires viennent ici et se servent gratuitement, car aujourd’hui, il est devenu très difficile d’en trouver.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c6/San_lady_botswana.jpg/260px-San_lady_botswana.jpg

Est-il normal de se voir privé de soins aux dépends de grandes entreprises qui espèrent juste faire du profit et ainsi s’enrichir ? Pourquoi l’autorisation n’a-elle pas été demandée aux Bushmen alors qu’ils sont seuls détenteurs d’un savoir ‘’antique” ? De plus, il ne faut pas oublier que les terres sur laquelle poussent les plantes leur appartenaient ! Une société civile internationale est la seule à leur avoir apporté son aide et c’est grâce à elle que ce peuple a pu toucher une petite partie des gains.

Quoi qu’il en soit, David continue à montrer à Rehad Desai les plantes médicinales qu’il connait et d’ailleurs, ils tombent sur une plante qui soigne la grippe. On se doute qu’elle peut avoir des vertus bienfaisantes. Il explique que quand il coupe une plante, il se coupe également quelques mèches de cheveux et les enterre. C’est une façon de montrer à la terre qu’il fait un sacrifice, qu’il prend mais qu’il est également capable de donner. Ce peuple vit en harmonie totale avec sa nature.

http://agoras.typepad.fr/.a/6a00d8341ce44553ef017615e11c9b970c-800wi

Les Bushmen vendent également des plantes appelées les griffes du diable. Mais ils ne touchent qu’une misère sur les profits récoltés et les 2000 habitants de la réserve ont bien du mal à vivre avec cela. Mais ils ne s’en plaignent pas même si la vie est très dure au camp et qu’ils voudraient avoir de quoi récupérer leurs terres.

http://agoras.typepad.fr/.a/6a00d8341ce44553ef017615decd14970c-800wi

Quoi qu’il en soit, les profits sont rapides du côté de la grande industrie qui a fait connaitre les dérivés de cette plante au monde. La commercialisation à grande échelle amenuise petit à petit le monde sauvage où la plante pousse le tout au grand dam du peuple. Les Etats-Unis possèdent le plus grand nombre de personnes obèses et chacun se jette sur ces petites pilules magiques censées les aider à prendre moins de repas et ainsi à maigrir. Malheureusement, cela mènera à la perte des Bushmen à terme.

3_bushmen

100-0058_IMG

Source : Ma Planète
88888

Plus dans la section

Flash !

Related Post