Les start-up sont à la mode et font rêver les jeunes diplômés. Et pourtant les auteurs de cette tribune, qui ont préféré garder l’anonymat, nous plongent dans l’envers du décor de l’esprit jeune pousse.

Le baby-foot est devenu le symbole de la coolitude des start-up. Et pourtant...

Le baby-foot est devenu le symbole de la coolitude de l’esprit start-up. Et pourtant… © LAGOUTTE STÉPHANE/CHALLENGES

Cela ne fait plus aucun doute, les start-up font aujourd’hui rêver les jeunes diplômés en quête d’un emploi dans une entreprise cool, mais aussi les plus grandes entreprises qui voient en elles un levier de croissance inespéré. Les levées de fond à coups de millions d’euros, largement relayées dans les médias, génèrent admiration et convoitise. Pour ne citer qu’un exemple parmi d’autres, la start-up Deezer aura ainsi réussi à lever plus de 100 millions d’euros en 2016 auprès de ses actionnaires, après avoir fait de même en 2012.

Les paillettes de ces belles licornes roses ne doivent cependant pas faire oublier que ces structures peuvent être, autant que les autres, soumises à des travers qui viendront miner l’esprit si particulier des start-up et pourront avoir à terme raison de leur… suite de l’article Start-up: le syndrome du baby-foot

88888

Plus dans la section

Flash Techno

Related Post