Accueil Flash Techno Iceberg géant détaché: « Le signe d’un processus qui n’existait pas auparavant »

Iceberg géant détaché: « Le signe d’un processus qui n’existait pas auparavant »

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Un iceberg record, d’une superficie équivalente à 55 fois celle de Paris intramuros, s’est détaché ce mercredi de sa barrière en Antarctique. Catherine Ritz, directeur de recherche au CNRS à l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE) liée à l’université Grenoble Alpes, explique à L’Express les causes, enjeux et conséquences d’un tel phénomène.

Ce détachement d’iceberg géant va-t-il augmenter le niveau des eaux?

Catherine Ritz: Au moment de la cassure, l’apport est nul. Autrement dit, qu’il soit accroché ou pas à sa barrière de glace, qui lui sert en fait d’arc-boutant, la séparation ne change rien dans l’immédiat. Une fois l’iceberg parti, ce ne sont pas non plus d’énormes masses de glace, dans ce secteur dit « Larsen C », qui peuvent débouler après cette rupture.

L’Antarctique est de l’eau douce gelée qui repose sur un continent. Ainsi fragilisée par cette perte, elle a toutefois, à terme avec ses glaciers, un potentiel d’élévation du niveau de la mer important. C’est moins vrai pour l’Arctique au pôle Nord, constituée d’eau de mer gelée.

Est-ce la faute au réchauffement climatique?

Nous ne sommes pas en mesure de l’affirmer avec certitude. Il est en revanche établi que la péninsule en question s’est réchauffée et que c’est le seul endroit de l’Antarctique où c’est le cas. On ne peut donc pas l’exclure, et même si c’est vraisemblable il est pourtant difficile de l’attribuer scientifiquement au réchauffement climatique. La faute, en partie, aux modélisations: les chercheurs sont démunis pour simuler les phénomènes dans l’océan sous les barrières de glace par manque de données sous-marines.

Par ailleurs il existe bien un processus naturel sur cette péninsule antarctique, en deux temps: l’océan apporte de la chaleur qui fait justement s’effondrer la glace par le dessous, tandis que l’atmosphère… suite de l’article Iceberg géant détaché: « Le signe d’un processus qui n’existait pas auparavant »

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here