Quatre-vingt pourcent des webradios (les stations radio qui ne diffusent que sur le Net) vont disparaître aux USA. Elles devront payer des droits d’auteur pour diffuser leur musique et elles n’enn’ontpas les moyens dans la majorité des cas.

Désormais, le Copyright Office, les webradios devront payer une ristourne de 7 cents pour chaque pièce musicale opu chaque chanson qu’elles lanceront sur le Net.

C’est à la demande des maisons de disques que le Copyright Office a bougé. Les maisons de disques demandaient le double!
Et voilà, la très grande majorité des webradios vont disparaître car elles n’ont pas de revenus.

Pour certaines webradios, les royautés montent à plsu de 20 000$US par année. Pire. Les royautés sont rétroactives à octobre 1998 et la date butoir pour les paiements est le 20 octobre prochain.

Les webradios proposent de verser de 5% à 10% de leurs revenus mais les maisons de disques ne veulent rien entendre.

Les webradios diffusent à peu près toute la musique imaginable au monde. Elles sont hypers spécialisées et elles s’adressent à un auditoire très ciblé.

Participez à notre sondage dans la colonne de gauche

Pour plusieurs, les maisons de disques commettent une erreur alors que les webradios permettent de faire connaître des genres musicaux méconnus et des artistes qui ne tournent jamais sur les radios traditionnelles.

Chose certaine, dans sa course aux $$$ l’industrie du disque ne se fait pas d’amis.

Les pirates des fichiers musicaux et de cinéma viennent sans doute de trouver de nouveaux alliés.

88888

Plus dans la section

Flash Techno

Related Post