Sony, Samsung, Intel : les grandes enseignes de la tech n’ont pas forcément tiré les leçons des erreurs commises dans les années 90.

Les technologies numériques phares des années 90 ont, pour la plupart, disparues aujourd’hui pour laisser la place aux nouvelles technologies numériques. Ces dernières ont-elles vraiment tiré les leçons des erreurs stratégiques commises par leurs aînées? Et si oui, lesquelles ?

Lorsque l’on compare les entreprises technologiques phares des années 90 à celles d’aujourd’hui, et notamment lorsque l’on se focalise sur les mauvais choix stratégiques qui ont été faits, on se rend compte que certaines entreprises semblent les perpétuer alors que d’autres semblent avoir tiré les enseignements du passé. Voici quelques exemples.

– Sony / Apple

Dans les années 90, Sony était un des leaders de l’électronique grand public : Téléviseurs Trinitron, baladeurs, VAIO, Clié, AIBO faisaient ainsi partie des nombreux succès de la marque. Concernant les contenus, en 1987, Sony rachète CBS qui devient Sony Music Entertainment, et en 1989 Columbia Pictures. Sony n’a toutefois jamais réussi à lier contenu et technologie.

A l’inverse, Apple a réussi à combiner électronique grand public et contenu, ceci grâce à l’ajout d’un troisième composant : le logiciel qui permet d’associer les deux.

– Nokia / Samsung

En 1992, Nokia prend son envol en faisant le choix stratégique de se recentrer uniquement sur la téléphonie mobile. Nokia fait alors le pari que le téléphone mobile pourra toucher des centaines de millions de personnes à travers le mondesi son prix baisse suffisamment. En 1998, Nokia devient ainsi le premier constructeur mondial de téléphones mobiles. En 2007, arrive l’iPhone. Nokia, au lieu de se tourner vers la stratégie des smartphones hauts de gamme, continue sa politique de développement des téléphones portables lowcost. Cette stratégie sera à l’origine de son déclin.En (…)lire la suite sur Atlantico

88888

Plus dans la section

Flash Techno

Related Post