Près d’un an après son premier vol, Aquila, le drone solaire développé par Facebook, a effectué avec succès un deuxième vol et s’est posé sans encombre, a annoncé l’entreprise.

Si le premier vol s’était bien déroulé, il en avait été autrement de l’atterrissage qui s’était conclu par un crash ayant « sérieusement endommagé » l’appareil, avait indiqué le National Transportation Safety Board, l’agence en charge des enquêtes sur les accidents impliquant des moyens de transport fin 2016.

Pour réussir ce deuxième vol d’essai et son atterrissage, Facebook a donc modifié le design d’Aquila en ajoutant notamment des ailerons, une surface plus lisse ainsi qu’un mécanisme pour stopper horizontalement les hélices à l’atterrissage. Le logiciel de pilotage automatique a également été modifié et des centaines de capteurs intégrés pour récupérer un maximum de données.

Le vol s’est déroulé le 22 mai 2017 à l’aube dans l’Arizona et a duré 1 heure et 46 minutes. Aquila a atteint un plafond de vol de 3 000 pieds (environ 914 mètres) en « grimpant » deux fois plus vite que durant le premier vol d’essai, a indiqué Facebook. Il a volé à une vitesse variant de 15 à 25 km/h contre le vent. Ce n’est pas très rapide, mais ce n’est pas ce qu’on lui… suite de l’article Aquila : le drone géant de Facebook réussit son deuxième vol d’essai

88888

Plus dans la section

Flash Techno

Related Post