Merci aux Canadiens de nous avoir débarrassés de l’étroitesse d’esprit, de l’insignifiance et de la mesquinerie au pouvoir depuis dix ans. Félicitations au nouveau Premier ministre du Canada qui a mené une campagne positive et qui a suggéré l’espoir et parler du Canada de nos ambitions. A 45 ans, on est ni jeune ni vieux, on est dans la force de l’âge.

Indépendant de fortune le nouveau Premier Ministre du Canada n’est pas en politique pour s’enrichir, il aura la chance de prouver qu’il est à la hauteur de cette confiance que viennent de lui témoigner les Canadiens et les Québécois. L’atmosphère va changer dans des dossiers importants entre autre sur l’armement, la guerre, l’environnement, la sécurité de la vieillesse, le chômage ect…

On ne peut pas continuellement s’attaquer aux pauvres, aux chômeurs, aux travailleurs, aux retraités de l’État, a la liberté d’expression et fuir la presse sans qu’un jour le peuple réagisse, c’est ce qui s’est passé à cette élection.

Aux courses le cheval qui part à toute vitesse ne gagne pas nécessairement parce que son cavalier n’a pas su ménager sa monture. C’est ce qui s’est passé avec Thomas Mulcair qui a échappé le ballon en cours de route. Il a perdu de la crédibilité en déclarant que c’était les tribunaux qui décidaient sur la question du niqab alors que ce sont les parlementaires qui font les lois et qui les amendent; les tribunaux sont là pour les interpréter et les faire respecter. Également sur le passage du pétrole sur le territoire du Québec alors qu’il a donné l’impression de tenir deux discours, un pour la Colombie-Britannique et un autre pour le Québec.

Gilles Duceppe ne pouvait faire mieux, il a mené une très belle campagne, un parcours sans faute et il aurait mérité une victoire personnelle dans Laurier Ste-Marie et quelques sièges de plus afin d’être un parti reconnu au parlement fédéral. La priorité de cette élection c’était de se débarrasser du plus mauvais premier ministre de l’histoire politique canadienne, ce qui explique le résultât.

Plus dans la section

Fernand Turbide

Related Post