Accueil Fernand Turbide Le tribunal abusif…

Le tribunal abusif…

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Le tribunal abusif..

En 2007 un torchon juridique ,produit du tribunal abusif du Québec ,m’a mis dans la misère et je subis aujourd’hui plus que jamais les conséquences sérieuses dans ma vie de tous les jours. Parce qu’à la suite de ce jugement plus que douteux ,un simulacre de justice, un vaudeville et du théâtre de peu de qualité, bref de la justice de bas étage ou les fonctionnaires entre eux semble se protéger l’un l’autre. Une mascarade de mauvais goût.

A la suite de ce jugement le gouvernement à pris une hypothèque légal sur ma propriété de $51000. et des poussières afin de protéger les montants que l’on me réclame. Ce qui me met fortement dans l’embarras depuis ce temps, incapable d’aucune transaction à moins de payer au Gouvernement cette hypothèque légal que je conteste depuis le début.

Avec le résultât que Desjardins refuse pour l’instant de renouveler mon prêt hypothécaire restant de $30000 sur une propriété évaluée à $138000. au municipal. Le problème c’est cette hypothèque légal entre les deux qui m’empoisonne la vie et que je continuerai de contester autant que possible avec les faibles moyens du bord. La justice c’est bien connu c’est pour les riches.

La décision de Desjardins je la trouve injuste et arbitraire parce que depuis trente ans les mensualités ont toujours été faites sur cette hypothèque débutée au début des années 90.
Oui j’ai été en défaut de paiement avec Visa mais j’ai du faire des choix et j’ai préféré payer mon hypothèque ;c’était et c’est toujours ma priorité.

Je demande à Desjardins de reconsidérer ma demande et de continuer d’être le créancier de cette propriété. Autrement ce serait me jeter à la rue après trente ans d’effort pour maintenir un chez moi modeste mais que j’apprécie.

Ce que le gouvernement me reproche c’est d’avoir selon eux touché des revenus non déclarés; je conteste totalement cette prétention parce que tout cet argent c’était de l’argent emprunté à remettre si possible. C’était une entraide familiale qui n’a rien à voir avec des revenus. La différence est importante.

 

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message