Accueil Fernand Turbide Le peuple a parlé..

Le peuple a parlé..

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Le peuple a parlée..

La démocratie lorsqu’elle n’est pas manipulée ou foulée au pied est la meilleure formule politique du monde. Cela permet au peuple de s’exprimer, de choisir ceux qu’il croit compétents pour représenter ses intérêts, ses volontés parce qu’en démocratie le peuple est souverain.

Lorsque Denis Coderre a remplacé l’insignifiance des Tremblay, Applebaum et compagnie la ville de Montréal a poussée un soupire de soulagement et les deux premières années de son mandat furent positives. C’est par la suite que ça s’est gâté.

Par exemple lorsque le dossier des Pitbulls s’est présenté il a paniqué, il s’est précipité et s’est mis tous les défenseurs des animaux à dos avec une solution totalement injuste pour ces chiens, peu importe la race, qui ont la chance d’avoir un bon maître et n’ont commis aucune faute. Ce n’était rien d’autre qu’une forme de raciste.

Pour l’observateur moyen ces courses de formule électrique étaient bienvenue. Mais le gros bon sens le voyait sur le circuit Gilles Villeneuve principalement si on voulait vraiment faire des comparaisons avec la voiture conventionnelle au pétrole. Mais il s’est entêté à imposer un circuit spécial en pleine ville malgré l’écoeurement de la population pour les bouchons de circulation et les nombreux chantiers sur le territoire de la ville. Dans ce dossier non plus il n’a pas été à la hauteur de la situation.

Lorsque les politiciens se comporte en chef d’entreprise et n’écoute pas la population celle-ci elle s’en souvient et n’hésite pas à les sanctionner à la première occasion. Face à l’attachante personne que fut Valérie Plante et son excellente performance dans cette campagne où elle a démontrée une certaine compétence et la connaissance de ses dossiers, il n’a pas fait le poids.

À Ville Saguenay où j’habite Mme Josée Néron a également fait une campagne sans faute, sans agressivité en se contentant de sourire face aux attaque de ses adversaires. Dans ces deux cas une formation politique bien structuré avait préparé le terrain.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message