Le Nadine

« Ce bateau à piégé son équipage ». Ces paroles ont été prononcées par le capitaine lorsqu’il à revu ce bateau sorti de l’eau et ramené au Quai. Et il avait raison; oui l’infiltration de l’eau par des écoutilles sur le pont arrière est la cause première de ce naufrage mais ce bateau compartimenté était construit de façon à ce qu’il puisse flotter et prendre 4 hrs avant de couler.

Mais cette diabolique marche-arrière automatique, invention d’ingénieur de ville confortablement assis dans des bureaux, était peut-être pratique pour empêcher le bateau de rentrer dans le quai en cas de panne d’électricité mais s’est avéré catastrophique en pleine mer a onze heure du soir avec des vents forts et des vagues de 15 a 20 pieds.

Et c’est exact de dire a la suite de son capitaine que cette marche arrière à piégé l’équipage occupé a mettre les combinaisons et les chaloupes de sauvetage a l’eau au moment ou l’engin s’est mis automatiquement a la renverse maximum entrainant son équipage et coulant en 12 minutes, comme un sous-marin. Il est plausible de croire que sans cette infernale reverse automatique l’équipage aurait pu avoir la vie sauve.

 

Plus dans la section

Fernand Turbide

Related Post