Accueil Fernand Turbide Le Marie-Carole

Le Marie-Carole

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Le Marie-Carole

Assistance aux navires en détresse

SOS sur appel téléphonique de 500 kc/s de la station intermédiaire kc/s des propriétaires

Dernier message rapporté mardi le 1 décembre à l’ouest de la Nouvelle-Écosse

Dragueur en acier 82 pieds de long 22 pieds de large la coque vert clair le pont blanc et la timonerie bleu et blanc nombre 343 sur les lettres de la coque 3 pieds sur le dessus de la timonerie, En retard sur un voyage de pêche après une violente tempête.

Il y a à bord le capitaine Edmond Richard et 4 membres d’équipage au total 5

Diffusé à tous les navires jusqu’à 2000620HY et R/T jusqu’à 200127GET aux heures désignés par ROC Halifax

Contactons un navire de pêche près du Marie-Carole pendant et après la tempête afin de vérifier s’ils avait du saumon

« Essayons d’établir contact avec un navire »

Le 9 janvier 1964 le Marie-Carole est perdu corps et biens

Le Marie-Carole serait disparu dans la nuit du 1 au 2 décembre 1964

Pierre Poirier 36 ans, Alphonse Doyle 33 ans, Rosaire Lapierre 24 ans, Edmund Richard 34ans et Reggie Cyr 36 ans ont laissé 19 enfants orphelins.

Dans la nuit du 1 au 2 décembre 1964 le Marie-Carole disparut corps et biens, en même temps qu’un autre chalutier qui naviguait dans les parages de l’Ile de sable, surnommé « Le cimetière de l’Atlantique ». Personne n’a jamais su ce qui s’était passé cette nuit là.

 

 

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message