En voulant se départir du dossier de la sécurité routière les parlementaires ont avec le temps créé un monstre :
“La Société Autocratique Abusive du Québec”
On à laissé le contribuable à la merci de l’arbitraire du fonctionnaire qui fait la pluie et le beau temps à l’intérieur de cette boite et qui compresse le citron-citoyen au maximum sans craindre l’injustice et les abus en tout genre. Cette société d’État qui en principe devrait être au service de la population se comporte comme une entreprise privée qui exploite son produit avec le maximum de profit.
Et n’allez surtout pas croire que c’est la sécurité routière qui est leur priorité. Je ne dois pas être seul à croire que depuis vingt ans l’Anti-démarreur qui empêche un véhicule de démarrer lorsque le conducteur à les facultés affaiblies aurait pu éviter bien des tragédies et des décès sur nos routes s’il avait été en vente libre à titre de prévention.
Mais la S.A.AC en à retenue l’exclusivité et préfère louer l’appareil au conducteur fautif après jugement parce que plus rentable pour elle au détriment de la prévention et de la sécurité routière. C’est plus facile a comprendre lorsqu’on est au courant du gavage du PDG et de son escouade de cadres dans les primes de rendement.
Je demande au ministre des transports d’avoir le courage de dévoiler les montants de ces primes de rendement depuis cinq ans. C’est d’intérêt public puisqu’il s’agit de l’argent de ce même citoyen qu’on compresse comme un citron afin de toucher ces si alléchantes primes.

Plus dans la section

Fernand Turbide

Related Post