Il est important de respecter la diversité culturelle et religieuse comme inscrit dans la charte des droits et libertés du Canada. Mais il y a des limites à se servir de cette charte pour nous imposer des coutumes et traditions qui nous inquiètent et nous font peur avec raison.

Des immigrants nous en avons accueillis depuis toujours et ça ne causait pas de problèmes, de peur et d’inquiétudes. Mais depuis une dizaine d’années on se sent envahis par une religion dont certains de leurs membres sont fanatiques, extrémistes et non respectueux de nos traditions et de notre culture et parfois même de nos lois et règlementations.

Par exemple lorsque ce type d’immigration nous reproche nos décorations de Noël, notre alimentation, nos règlementations pour tenter de mettre à mort nos animaux en limitant au maximum la souffrance de l’animal et en essayant de nous imposer leurs propres coutumes et traditions qui viennent en confrontation avec les nôtres.

Nous sommes dans un pays libre et si vous décidez de vous déguiser en épouvantail à moineau pour circuler sur nos routes l’État n’a pas à intervenir. Ce qui nous inquiète et nous dérange c’est certaines de vos exigences comme par exemple faire enlever le porc de nos cafétérias parce que cela ne convient pas à votre religion, c’est d’égorger nos animaux selon votre tradition avec les mêmes couteaux et au nom du même Dieu avec lesquelles on égorge des humains dans certains pays. Oui cela nous inquiète et nous ne sommes pas les seuls si nous regardons ce qui se passe actuellement à travers le monde.

Tous les musulmans ne sont pas aussi fanatiques et la majorité d’entre eux sont des citoyens forts respectables. Mais si l’islamophobie existe, parfois nous avons l’impression qu’il existe aussi une « québécophobie » qui nous irrite et nous inquiète et vous en êtes responsable par ce manque de respect à votre pays d’accueil.

Le visage est la première pièce d’identité d’un individu et le couvrir pour se camoufler derrière l’anonima ne fait pas parti de nos valeurs ni pour une cérémonie de citoyenneté, ni pour voter et ni dans la fonction publique. Le respect ça se mérite et si vous voulez le notre il vous faudra nous accorder le votre.

Plus dans la section

Fernand Turbide

Related Post