Ce pays en exil, en cavale et un peu revenu aux alentours de ce qui fut jadis son territoire, l’Acadie.

Après cette déportation sauvage dont il fut victime, ce peuple fier et noble est toujours vivant de par sa descendance et présent un peu partout en Amérique, principalement dans les maritimes et au Québec.

Parce qu’une appartenance, une identité, un peuple c’est dans le cœur que ça se porte.

Acadien de père et mère j’ai grandi avec sur les murs de la maison, la photo d’Évangéline et de son père assis sur une malle sur la plage attendant d’être embarqué sur ces bateaux de misère qui deviendront le cercueil de plusieurs d’entre eux.

Et la misère c’est ce que connaitront la majorité refoulée dans plusieurs États américains et d’autres acceptés comme esclaves et main d’œuvre a bon marché.

Malgré tout avec le temps, a travers les siècles derniers, ce peuple à survécu et en majorité est revenu en Amérique pour s’installer et se regrouper par petite communauté un peu partout, en Acadie, aux Iles de la Madeleine, sur la Côte Nord principalement a Natashquan et Havre St-Pierre. A Verdun, a Québec et au Saguenay, pour ne nommer que ceux là, des familles entières s’y sont installés.

Plus de trois siècles plus tard nous sommes toujours vivants. A tous les Acadiens et a toutes les Acadiennes a travers le monde , Joyeuses Fêtes.

Plus dans la section

Fernand Turbide

Related Post