Accueil En route! Le Musée de la mémoire vivante

Le Musée de la mémoire vivante

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Le Musée de la mémoire vivante présente différentes expositions et activités conçues pour se souvenir… Ce haut lieu de la mémoire se découvre au fil d’expositions recélant des témoignages, des anecdotes et des récits de vie. Le musée est animé par des gens comme vous qui ont raconté leurs souvenirs pour que soit conservée l’histoire de tous les jours.

Cette institution muséale moderne au concept participatif est aménagée sur le site historique du manoirseigneurial de Saint-Jean-Port-Joli où a vécu Philippe Aubert de Gaspéle célèbre auteur du roman « Les anciens Canadiens » et de « Mémoires ». 

Le site du manoir

Le site se distingue par la qualité de son environnement. Borné au nord par le Saint-Laurent, au sud par un boisé localisé sur un promontoire, à l’est ainsi qu’à l’ouest par des terres agricoles encore en exploitation, le site a su conserver sa vocation agricole et son cachet naturel d’antan. Du promontoire, on peut encore facilement visualiser le découpage territorial propre au régime seigneurial français.


Crédit photo : Jean Beaulieu

Le manoir

Le manoir, récemment reconstruit (2007-2008) en respectant l’allure extérieure initiale du bâtiment et sa volumétrie, abrite le Musée de la mémoire vivante.

Le site

Le promontoire
 

Le promontoire situé au sud de la route 132 peut être gravi par un escalier de 137 marches. Il a été érigé en 1993. Il est le seul site surélevé de la région accessible au public, situé à proximité du fleuve et offrant une vue exceptionnelle sur le Saint-Laurent, une partie de l’archipel de l’Ile aux Grues, les montagnes de Charlevoix et les Piliers situés entre les deux rives.

Le  promontoire

Le four à pain et le puits

Le vieux four à pain se dresse près du chemin du Roy (route 132). Selon la tradition orale, ce four aurait été construit au lendemain de la Conquête, soit en 1764 et serait un des plus anciens au Québec. Tout près, et dans le même bâtiment qui abrite le four, se trouve également un puits. Ce très bel ensemble – four et puits – s’inscrit donc parmi les rares exemples de tels bâtiments, témoins matériels de nos savoir-faire et de nos manières d’être.

La zone archéologique

Les fouilles archéologiques ont permis de mettre à jour les fondations du manoir des de Gaspé, construit vers 1763, ainsi que les vestiges d’un cellier dont la construction serait antérieure à 1759. Cette dernière structure est extrêmement intéressante puisqu’il s’agit d’un très rare témoin d’une façon de faire pour conserver les denrées alimentaires aux XVIIe et XVIIIe siècles.

La mise en valeur de ces vestiges a été faite par un tracé au sol de l’emplacement des anciennes fondations du manoir et du cellier, ainsi que par l’installation de panneaux didactiques relatant la construction et la vie au manoir.

La  zone archéologique

 

Le caveau à légumes

À l’autre extrémité du domaine, non loin du fleuve Saint-Laurent, se profile un imposant caveau à légumes vraisemblablement érigé au XIXe siècle. Dégagé des amas de terre et des arbustes qui l’avaient envahi depuis des décennies, ce caveau se veut également un reflet significatif de notre patrimoine agricole. La Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé le restaurait en 2005.

Le  caveau à légumes

L’accès piétonnier au fleuve

Depuis le promontoire jusqu’aux berges du fleuve Saint-Laurent, un sentier pédestre traverse le terrain et permet aux visiteurs d’admirer le paysage en toute tranquillité. En plus de renouer avec la flore indigène, les marcheurs pourront bénéficier de l’un des rares accès public au fleuve de la région à quelques pas du musée.

Musée de la mémoire vivante
Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé
710, avenue De Gaspé Ouest
Saint-Jean-Port-Joli (Québec) G0R 3G0

Tél. : (418) 358-0518
Téléc : (418) 358-0519

Source : Le Musée de la mémoire vivante

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel