Accueil Tous les chroniqueurs du passé Uparathi - Culture (adulte) Avaler la mer et les poissons****1/2

Avaler la mer et les poissons****1/2

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

(Isabelle Vincent et Sylvie Drapeau. Photo : Yannick Macdonald) Ariel (Isabelle Vincent) congédie son amant Georges (Denis Bernard). Ou plutôt, elle demande à sa meilleure amie, Kiki (Sylvie Drapeau), de le faire pour elle. Et c’est le coup de foudre entre Kiki et Georges… Comment Ariel avalera-t-elle la nouvelle?

(Photos : Rolline Laporte) Que voici une excellente mise en scène, desservie par quatre acteurs de grand talent! Les passages d’une scène à l’autre s’effectuent devant nous, mais dans le noir, par le glissement de grands panneaux qui se prêtent à tout, à la fois toiles (Kiki est peintre) et voiles (le mari d’Ariel (Daniel Gadouas) aime la mer…), avec la présence constante, bien qu’uniquement suggérée, du bleu de l’eau.

(Sylvie Drapeau et Denis Bernard. Photo : Yannick Macdonald) Sylvie Drapeau et Denis Bernard rendent à merveille le désir, l’attraction, l’hésitation, la peur, le recul… Et jouent magnifiquement la scène de l’amour enfin assouvi, lui procurant avec une grande créativité, magie et poésie; ce tour de force s’obtient en grande partie, sans doute, parce qu’à aucun moment on oublie qu’on est au théâtre. Et le résultat final est décidément très beau!

On aborde ici beaucoup de thèmes importants : l’amour et l’amitié, la trahison et l’infidélité, le mensonge et l’authenticité; j’aime particulièrement le point de vue adopté sur la mort : « La mort, c’est pas de tout repos. C’est même de la grosse ouvrage! » Des sujets graves, que l’humour vient régulièrement alléger.

Ariel la pragmatique, Kiki l’artiste. Chacune des comédiennes (également auteures du texte) rend à merveille le caractère de son personnage. Sylvie Drapeau nous charme par son jeu à la fois convaincu et naïf : « Dans l’émotion, on a juste quatre ans et demi », constate-t-elle.

L’amitié des deux femmes survivra-t-elle au passage de l’amant de l’une à l’autre? « Survivre, c’est vivre encore plus… »

Production Théâtre de La Manufacture
Codiffusion Théâtre Périscope
Jusqu’au 19 mai

Texte : Sylvie Drapeau et Isabelle Vincent
Mise en scène : Martine Beaulne
Assistance à la mise en scène : Allain Roy
Distribution : Denis Bernard, Sylvie Drapeau, Daniel Gadouas, Isabelle Vincent
Décor : Richard Lacroix
Costumes : Mérédith Caron
Éclairages : André Rioux
Musique originale : Larsen Lupin
Accessoires : Éliane Fayad
Maquillages : Suzanne Trépanier

1/2

1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Pour consulter les critiques d’autres événements, appuyer sur l’icône des archives

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message