Accueil Tous les chroniqueurs du passé Uparathi - Cinéma (sur vidéo) Volver****

Volver****

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Un film de Pedro Almodóvar

Générique : Espagne 2006 (v. espagnole, sous-titres français) 13 ans +. Comédie dramatique de 120 min. Distr. : Les Films Séville. Réal. et scén. : Pedro Almodóvar. Photo : José Luis Alcaine. Montage : José Salcedo. Mus. : Alberto Iglesias. Int. : Penélope Cruz, Carmen Maura, Lola Duenas, Blanca Portillo, Yohana Cobo, Chus Lampreave.

Au moment où sa sœur Sole l’appelle pour lui apprendre le décès de leur tante, Raimunda, jeune mère ouvrière, s’affaire à dissimuler le corps de son mari, que sa fille adolescente vient de tuer après qu’il eut tenté de la violer. Incapable de faire face à deux crises simultanément, Raimunda demande à Sole de se rendre seule aux obsèques, dans leur village natal. À son retour, cette dernière découvre dans le coffre de sa voiture le fantôme d’Irene, sa défunte mère.

Tandis que Sole vaque à ses occupations de coiffeuse en gardant secrète la présence d’Irene chez elle, Raimunda, qui a repris la direction du restaurant voisin à l’insu de son propriétaire, rend visite à sa cousine Agustina. Avant de mourir du cancer, celle-ci aimerait faire la lumière sur la disparition mystérieuse de sa propre mère. Laquelle coïncide avec la mort d’Irene. (Source : mediafilm.ca)

« Volver », c’est « revenir ». (La belle et touchante Penélope Cruz magnifie le titre dans une chanson très émouvante, moment fort du film.) Dans un petit village d’Espagne où règne la superstition, il ne peut s’agir que de « fantôme ». Dans un film d’Almodóvar, les retours peuvent prendre bien d’autres chemins…

Il fait beau et bon de voir et d’entendre (les nombreux bisous sont retentissants!) ces mœurs à la fois envahissantes et douces, qui célèbrent avant tout la solidarité et le courage des femmes – et l’importance de la maternité. (Les hommes, ici, n’ont certes pas le beau rôle!)

Le film est si tendre et drôle malgré les situations dramatiques qui le sous-tendent, qu’on a envie de traiter de « poétiques » ses invraisemblances! Comme si le vent du village qui rend fou venait aussi nous chambouler quelque peu l’esprit…

Penélope Cruz, très émouvante (on nous offre aussi quelques beaux plans en plongée dans ses fabuleux décolletés), fait preuve d’un extraordinaire talent.

Site officiel

Coté 2 (remarquable) par Médiafilm

1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Pour consulter les critiques d’autres films, appuyer sur l’icône des archives

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message