Accueil Tous les chroniqueurs du passé Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents Des langues en partage ? Cohabitation du français et de l’anglais...

Des langues en partage ? Cohabitation du français et de l’anglais en littérature contemporaine

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Babel dans une langue à la fois…

«Comment donc concevoir le colinguisme? Premier constat: telle qu’elle s’élabore dans les textes en prose étudiés dans cet ouvrage, la cohabitation des langues, même la plus radicale, n’ébranle que modérément la notion de langue tutélaire. Poussée jusque dans ses derniers retranchements, la langue du texte résiste à l’implantation d’un partage équitable entre les langues. Si le colinguisme fait en sorte que plus d’une langue agisse à titre de véhicule narratif, la langue tutélaire conserve néanmoins, dans ce corpus, sa capacité de structurer le récit et d’ordonner les autres langues. C’est dire qu’elle demeure une convention résolument opératoire.»

De plus en plus, les oeuvres en prose sont appréciées pour la multiplicité des langages – voire des langues – qu’elles font cohabiter.

Plusieurs langues peuvent-elles tour à tour, dans un même texte, servir de véhicule à la relation d’un récit?

Peuvent-elles cohabiter en toute réciprocité?

Voilà les principales questions que pose cet essai, qui est le résultat d’une enquête sur des textes littéraires écrits à la fois en français et en anglais et qui établissent un rapport de réciprocité plutôt qu’une hiérarchie entre ces langues, forçant ainsi la redéfinition des espaces littéraires qui leur sont assignés et opérant un véritable partage des langues.

Catherine Leclerc les qualifie de colingues.

À l’étude : Between de l’écrivaine britannique Christine Brooke-Rose, deux oeuvres de la littérature anglo-montréalaise, Heroine de Gail Scott et Hellman’s Scrapbook de Robert Maizels, et des oeuvres issues de communautés minoritaires, L’homme invisible/The invisible man du Franco-Manitobain Patrice Desbiens et Bloupe de l’Acadien Jean Babineau.

L’AUTEURE :

CATHERINE LECLERC est professeure au Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill, où elle enseigne les littératures canadienne et québécoise comparées ainsi que la traduction.

Ses recherches portent sur le plurilinguisme littéraire, particulièrement dans les littératures angloquébécoise, acadienne et franco-ontarienne.

Elle s’intéresse aussi à la manière dont les textes littéraires où cohabitent plusieurs langues sont traduits vers les langues qu’ils incluent déjà.

Elle a fait paraître des articles sur ces sujets dans plusieurs ouvrages et revues, dont Francophonies d’Amérique, Québec Studies, la Revue de l’Université de Moncton, TTR et Voix et images.

DES LANGUES EN PARTAGE ?
Catherine Leclerc
XYZ ÉDITEUR
Collection «Théorie & Littérature»
2010 – 412 pages – 26,00$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

XYZ ÉDITEUR

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec depuis 2009 dans la catégorie « Littérature – adultes» :

Complicité du large
Reviens chanter rossignol
Brûlés par la nuit
Wilfrid Laurier – Oeuvrer pour l’unité du Canada
Louis Riel. Un homme de feu
Dina + Critique de Dominique Blondeau
Plume de fauvette
Ici Julie Joyal
L’arbre qui glapit + Critique de Dominique Blondeau
Thomas est de retour
Chutes libres
L’appartement du clown
La petite et le vieux
L’herbe est meilleure à Lemieux KompaK
Le seul défaut de la neige KompaK
Pierre Elliott Trudeau – Adulé et honni
Animal
Comme dans un film des frères Coen
Éros en thérapie
Les cages humaines
Des langues en partage ?

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Louise Turgeon
Inscrivez-vous à ma liste de distribution, des nouvelles fraîches tous les jours ! Cliquez sur le bouton Abonnement dans le haut de la page. Vous pouvez lire les chroniques prédécentes de cette catégorie en cliquant sur mon nom dans le haut de la page. Pour consulter les autres chroniques livres, cliquez sur ART ET CULTURE dans le haut de la page.
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message