Accueil Louise Turgeon Primaire 9-11 Cher journal – Les mots qu’il me reste

Cher journal – Les mots qu’il me reste

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

 

lesmotsquilmereste

 

Violette Pesheens, pensionnaire à l’école résidentielle Nord de l’Ontario, 1966

 

Violette Pesheens a de la difficulté à s’adapter à sa nouvelle vie au pensionnat.

Sa grand-mère lui manque et de sérieux affrontements éclatent entre des filles cries.

De plus, tout le monde la dévisage dans cette école de blancs, et tout ce qu’elle a apporté lui a été confisqué, y compris son nom : elle n’est plus qu’un numéro.

Mais le pire c’est la peur qui la tient.

La peur d’oublier tout ce qu’elle a toujours chéri; l’anishnabe, sa langue, le nom des personnes qu’elle connaissait et ses coutumes.

Bref, la peur d’oublier qui elle est.

Son journal est le seul endroit où elle peut exprimer ses véritables inquiétudes, ses déchirements et se souvenir du passé.

Peut-être qu’écrire lui permettra de finalement voir la lumière au bout de ce tunnel infernal.

 

Basée sur son expérience dans un pensionnat, Ruby Slipperjack a créé une héroïne brave et touchante, Violette. Les jeunes lecteurs feront une incursion importante dans ce sombre chapitre de l’histoire de notre nation.

 

Des auteurs de renom prêtent leur plume à des jeunes filles qui racontent des événements marquants de l’histoire canadienne.

 

THÈMES :

Racisme;

Canada : Histoire

9 ans et plus

 

DANS LES MÉDIAS

Slipperjack nous dresse un portrait de la vie traditionnelle et nontraditionnelle en y ajoutant des faits historiques et des éléments culturels, le tout formant une histoire de passage à l’âge adulte. ( Dog Tracks )

~ CM: Canadian Review of Materials

 

DÉCOUVREZ TOUS LES TITRES PUBLIÉS DANS LA SÉRIE « CHER JOURNAL »

 

L’AUTEURE :  rubyslipperjack

RUBY SLIPPERJACK est née à Whitewater Lake, en Ontario. Sa famille lui a appris des histoires traditionnelles et de l’artisanat. Dans les années 1960, elle a fréquenté un pensionnat dans le nord de l’Ontario pendant presque un an, et plus tard, une école secondaire à Thunder Bay. Elle a écrit cinq romans pour jeunes adultes, dont Dog Tracks, Little Voice, Silent Words, Weesquachak et Honour the Sun. De plus, elle a contribué à deux récits sur les autochtones qui se retrouvent dans les recueils Cher Journal suivants : Le temps des réjouissances et Terre d’accueil, terre d’espoir. Ruby habite à Thunder Bay, en Ontario.

 

 

LES MOTS QU’IL ME RESTE

Ruby Slipperjack

Traduction Martine Faubert

LES ÉDITIONS SCHOLASTIC

Série Cher Journal

Couverture rigide avec ruban

2017 – 200 pages – 18,99$

 

 

LES ÉDITIONS SCHOLASTIC, un site pour les enfants, pour les enseignants et pour les parents

 

 

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Louise Turgeon
Inscrivez-vous à ma liste de distribution, des nouvelles fraîches tous les jours ! Cliquez sur le bouton Abonnement dans le haut de la page. Vous pouvez lire les chroniques prédécentes de cette catégorie en cliquant sur mon nom dans le haut de la page. Pour consulter les autres chroniques livres, cliquez sur ART ET CULTURE dans le haut de la page.
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message