Accueil Louise Turgeon Auteurs québécois - Adultes/Ados La malédiction des Dragensblöt – tome 1. Le château (Anne Robillard)

La malédiction des Dragensblöt – tome 1. Le château (Anne Robillard)

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

 

Cette histoire fantastique se déroule au beau milieu de Londres, où personne ne se doute de la tragédie qui frappe toute une famille, de génération en génération, depuis plus de 900 ans…

 


Samuel Sven Andersen, un pianiste londonien d’une trentaine d’années, est fauché et désabusé.

Séparé de sa fille de neuf ans quand sa femme demande le divorce et incapable de gagner sa vie en raison d’un contrat de disques désastreux, il se met à boire pour oublier ses malheurs, jusqu’à ce qu’il décide de s’enlever la vie.

En route vers la Tamise dans un épais brouillard, il aboutit plutôt dans un château hanté par ses ancêtres et apprend qu’ils y sont tous coincés en raison d’une malédiction jetée à la famille par une sorcière en 1066.

Afin de libérer ces pauvres âmes et s’assurer que sa fille ne sera pas la prochaine victime du mauvais sort, Samuel accepte de risquer sa vie en retournant dans le passé d’Ulrik, que la sorcière a damné, pour renverser la situation.

Toutefois, il y a 46 portes non identifiées dans le château derrière lesquelles ce passé pourrait se trouver.

Combien de portes devra-t-il ouvrir ?

Combien de situations périlleuses devra-t-il affronter avant de trouver celle qui le mènera tout droit à Ulrik ?

C’est ainsi que commence la dangereuse mission de Samuel.

 

L’AUTEURE :  ANNE ROBILLARD

Le fantastique et la fantaisie ont toujours fait partie de ses écrits. Pendant 30 ans, elle a inlassablement présenté ses romans à des maisons d’édition qui les trouvaient excellents, mais qui n’avaient pas de collections de fantastique à l’époque. Grâce au phénomène Harry Potter, elles ont compris que ce genre littéraire avait sa place au Québec et lui ont finalement donné sa chance. Le premier tome des Chevaliers d’Émeraude a vu le jour le 15 octobre 2002 et a été complétée en 2008. La série compte 12 tomes et s’est vendue à plus de 3 000 000 exemplaires au Québec et en France. Elle est présentement traduite en plusieurs langues et les premiers tomes sont maintenant en anglais.

Depuis plusieurs années, cette saga est utilisée dans les cours de français au secondaire au grand ravissement des élèves du Québec. Les enseignants la choisissent parce qu’il a le pouvoir de convaincre les jeunes de lire, même les plus récalcitrants. Mais sa clientèle est bien plus vaste encore. Les Chevaliers d’Émeraude plaisent aux jeunes de cœur de 7 à 97 ans. Dans la file d’attente lors des dédicaces, on trouve autant d’enfants, d’adolescents, de parents que de grands-parents. Ils sont aussi de toutes les ethnies et de toutes les couches sociales. Beaucoup d’adultes lui avouent souvent qu’ils ne lisaient pas avant d’avoir parcouru les premières lignes des Chevaliers d’Émeraude.

Anne a reçu le Grand Prix littéraire Archambault en 2006 pour le cinquième tome des Chevaliers d’Émeraude et le Prix des lecteurs du Salon du livre de Trois-Rivières en avril 2007, en plus d’être en nomination pour plusieurs autres prix, au Québec et en Europe.

Malgré tout ce succès, Anne a encore de grands projets à réaliser. Elle a déjà été approchée par des producteurs qui veulent adapter la saga au petit écran, mais il n’est pas aussi facile qu’on le croit de trouver une maison de production qui respecte les valeurs des Chevaliers.

La saga des Chevaliers d’Émeraude a été suivie en 2010 par d’autres aventures des Chevaliers dans Les Héritiers d’Enkidiev. En 2006, Anne a publié Qui est Terra Wilder ? un récit fantastique reçu en rêve 10 ans avant celui des Chevaliers, suivi en 2010 du Capitaine Wilder, racontant la suite des aventures de cet homme au passé arthurien. En 2007, elle offrait la série A.N.G.E., en 10 tomes, qui raconte les sept années des Tribulations précédant la fin du monde. En 2010, elle a également sorti de ses classeurs une série ésotérique, les Ailes d’Alexanne, écrite il y a 30 ans lorsqu’elle a tenté de s’expliquer à elle-même les grands mystères du monde invisible. Cette série se poursuit toujours. En 2012, à la demande de sa petite sœur qui avait raffolé de cette série lorsqu’elle était jeune, Anne a commencé à publier Les Cordes de Cristal, écrite dans les années 80 lorsque le rock faisait partie de sa vie. En 2014, elle a publié une trilogie ésotérique intitulée Le retour de l’Oiseau-Tonnerre, expliquant le but de notre présence sur la Terre. En 2016, elle publie une autre saga de heroic fantasy steampunk qui s’intitule Les Chevaliers d’Antarès.

En 2011, Anne s’est lancée dans une nouvelle forme d’écriture, soit la bande dessinée. Avec le précieux concours de Tiburce Oger, elle a publié jusqu’à présent six bandes dessinées des Chevaliers d’Émeraude et, de concert avec Cristian Pacurariu, elle en a offert une de la série A.N.G.E. – Genesis.

À partir de 2008, plusieurs livres compagnons ont aussi vu le jour, afin de fournir plus de renseignements sur le contenu de ses séries.

Ce qui est le plus remarquable dans la carrière d’Anne, c’est qu’en 2017, elle aura à son actif 64 romans, 6 bandes dessinées et 5 livres compagnons… et ce n’est pas fini…

LA MALÉDICTION DES DRAGENSBLÖT

TOME 1. LE CHÂTEAU

Anne Robillard

LES ÉDITIONS WELLAN 

2019 – 320 pages – 24,95$

 

DÉCOUVREZ TOUS LES TITRES DE L’AUTEURE

ANNE ROBILLARD

 

 

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Louise Turgeon
Inscrivez-vous à ma liste de distribution, des nouvelles fraîches tous les jours ! Cliquez sur le bouton Abonnement dans le haut de la page. Vous pouvez lire les chroniques prédécentes de cette catégorie en cliquant sur mon nom dans le haut de la page. Pour consulter les autres chroniques livres, cliquez sur ART ET CULTURE dans le haut de la page.
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message