Accueil Jocelyne Tourangeau Sons La saison 2017-2018 de l’OSM

La saison 2017-2018 de l’OSM

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

L’OSM PROPOSE PLUS DE SOIXANTE PROGRAMMES ET 105 CONCERTS

TÉMOIGNANT DE SA DIVERSITÉ 

MAHLER, BEETHOVEN, MOZART ET VERDI PONCTUENT LA SAISON DE L’OSM DE LEURS ŒUVRES MAGISTRALES 

La Symphonie « des Mille » de Mahler ouvre la saison de façon grandiose 

Une finale avec l’intégrale des symphonies de Beethoven 

Mozart parcourt la saison avec plusieurs concerts aux combinaisons audacieuses. 

Quatre œuvres sacrées : le Requiem de Verdi, la Messe en do mineur,

l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns et le Magnificat de Bach. 

La création Blood Line de Matthew Ricketts célèbrera les 150 ans de la Confédération 

Festival nordique de Mathieu à Sibelius : avec Alain Lefèvre et Samian  Sciences et fictions : une semaine en images et en musique alors que l’OSM rencontre E.T. l’extra-terrestre! 

Les concerts Express : tôt et courts, pour les soirées d’une vie souvent trop rapide 

L’OSM reçoit le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre du Centre national des Arts et l’Orchestre du Théâtre Mariinsky de Russie. 

Trois grands noms se produisent en récital : les pianistes Makhaïl Pletnev, Yuja Wang et Maurizio Pollini 

«Le diable en canot d’écorce » : un conte de Noël signé Michel Tremblay 

Une soirée jazz à l’orgue avec le saxophoniste Branford Marsalis 

Un concert à l’aveugle pour une expérience sonore immersive : hommage aux années 60 avec Steve Hill à la guitare électrique 

Les cégeps ont 50 ans : pour célébrer, des artistes du secteur populaire,un humoriste, une danseuse et le pianiste Charles-Richard Hamelin

Quelle est l’importance de la musique classique dans le monde d’aujourd’hui ? Voilà une préoccupation de Kent Nagano, à sa 12e année à la tête de l’Orchestre symphonique de Montréal. De ce questionnement découle la programmation que propose l’OSM pour sa saison 2017-2018, tandis que le 375e anniversaire de la ville de Montréal bat son plein. Chaque semaine, la Maison symphonique retentira au son de l’Orchestre alors que plus de cent concerts y seront présentés.

C’est ainsi qu’après avoir instauré le programme « La musique aux enfants », réalisation très chère au Maestro qui nous rappelle le pouvoir mobilisateur de la musique quand l’action est guidée par le cœur, le directeur artistique de l’OSM, Kent Nagano, propose une saison empreinte d’humanisme Entre la Symphonie des Mille et l’intégrale des symphonies de Beethoven, plus d’une soixantaine de programmes des plus variés sont appelés à séduire les publics de tous les âges.

Comme le déclare si bien Maestro Nagano lui-même toujours profondément engagé envers la communauté, lucide et conscient du rôle essentiel de la musique pour notre temps : « La musique classique nous rappelle que, si les temps changent, l’esprit humain fait preuve d’une remarquable constance ».                            

LA GRANDIOSE SYMPHONIE DES MILLE OUVRE LA SAISON (19, 21 SEPT)

La Symphonie no 8 « des Mille » de Mahler ouvre avec faste la saison. Ce monument de la musique occidentale constitue une sorte de credo artistique de Mahler qui met sa foi dans la communication entre les hommes et leur capacité à s’élever vers l’« autre monde ». La voix y occupe une place prépondérante, si bien que certains analystes parlent davantage d’une cantate que d’une symphonie. D’où l’importance de rassembler un éventail de chanteurs de premier plan et une masse chorale impressionnante : huit solistes dont Marie-Nicole Lemieux, le grand chœur de l’OSM et les Petits Chanteurs du Mont-Royal, auxquels s’ajoutent les effectifs augmentés de l’Orchestre (118 musiciens). En somme, des moyens considérables sont mis en œuvre pour traduire l’ambition de Mahler de faire « tonner et résonner » l’univers tout entier.

LE FESTIVAL BEETHOVEN CLÔT LA SAISON :

L’INTÉGRALE DES SYMPHONIES EN UNE SEMAINE! (27 MAI AU 2 JUIN)

Le parcours des symphonies de Beethoven pourrait-il être perçu comme une longue marche vers la joie ? Témoins des importantes mutations de la société occidentale du début du 19e siècle, ces œuvres sont écrites sur une période de 24 ans (entre 1800 et 1824) et témoignent de l’intérêt que porte le compositeur aux idéaux de la philosophie des Lumières. À la fin de mai, en une semaine et en cinq concerts, Kent Nagano partage avec le public sa fascination pour l’univers de Beethoven. Les mélomanes sont invités à envisager les neuf chefs-d’œuvre comme une entité et à venir les écouter dans leur intégralité. Les symphonies seront couplées non pas en fonction de leur date de composition, mais bien dans un ordre qui tient compte de leur longueur, de leurs affinités ou de leur complémentarité. Cependant, le Festival Beethoven ne saurait se conclure autrement qu’avec la Neuvième, apothéose du cycle des symphonies les plus célèbres de la musique classique. Le choix de cette œuvre d’une majestueuse grandeur s’imposait également pour clore, le 2 juin, la saison 2017-2018 de l’OSM.

REQUIEM DE VERDI (21, 24, 25 MARS)

Toujours actuelle, la question de la mort surgit de manière récurrente dans toutes nos sociétés. Giuseppe Verdi, endeuillé par la perte d’un ami,  transcende sa peine dans une œuvre puissante. À l’époque de sa création, son Requiem est qualifié d’« opéra en costumes ecclésiastiques. » La longue expérience de la scène du compositeur transpire dans cette œuvre liturgique à grand déploiement où l’Orchestre interagit de manière intensément dramatique avec un quatuor vocal et un chœur imposant. Kent Nagano nous offrira sa vision de cette prière pour les morts, qui place l’homme face à son destin.

MOZART TEL UN FIL D’ARIANE

La musique de Mozart parcourt la saison, tel un fil d’Ariane. Dans l’énergie des symphonies « Paris » et « Prague » et de la Symphonie no 40 (21, 24, 25 FÉV), la ferveur de la Messe en do mineur (8 AVR), une œuvre pour chœur, et la grâce du Concerto pour clarinette (21-23 NOV), interprété par le suédois Martin Fröst Mozart fait figure de guide face aux contradictions de la nature humaine. Il continue d’exercer son pouvoir de séduction dans sa Sinfonia concertante (10 DÉC), son Concerto pour piano no 12 (6 MAI) avec Leon Fleisher au clavier et sa Sérénade « Gran Partita » (24 NOV), interprétée en novembre dans le cadre de la série Musique de chambre.

Dans la série régulière, chacune des symphonies sélectionnées sera associée à une pièce canadienne : on pourra assister, par exemple, à une création d’Alexina Louie (15 MARS) pour trois violons et orchestre, puis à la celle de Blood Line de Matthew Ricketts (10 DÉC). C’est à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération que cette œuvre a été conçue, avec l’idée d’évoquer quelques aspects dramatiques de la construction du chemin de fer transcanadien. Voilà des œuvres actuelles bien ancrées dans la culture du pays, comme celles de Mozart l’étaient en son temps dans la société viennoise.

FESTIVAL NORDIQUE : DE MATHIEU À SIBELIUS (24 AU 26 AVR)

Pour faire écho au Festival italien de mars 2017, dont l’esprit était caractéristique de la culture méridionale, l’OSM présente, en avril, trois concerts sur le thème de la nordicité, sous la direction du chef finlandais John Storgårds. La neige, le froid, l’isolement ont façonné le langage des Sibelius, Grieg et Nielsen dans les pays scandinaves, et des Rachmaninov et Tchaïkovski en Russie. Dans ce festival « Printemps nordique », leurs œuvres côtoieront des pièces canadiennes, comme le Concerto romantique d’André Mathieu, interprété par Alain Lefèvre (24 AVR) et Take the dogsled d’Alexina Louie où on pourra entendre des chants de gorge inuits interprétés par Evie Mark et Akinisi Sivuarapik. Enfin, fruit d’une commande de l’OSM, une création mondiale pour chanteur et orchestre sera donnée le 26 avril : dans cette aventure, la compositrice montréalaise Nicole Lizée s’allie avec l’artiste d’origine algonquine Samian. 

CONCERT À L’AVEUGLE (16 FÉV)

En février, l’audace créatrice de l’OSM s’exprime dans un concert « éclaté ». Rien de tel que d’éteindre les lumières pour mettre un auditoire dans des dispositions d’écoute exceptionnelles. C’est dans cette atmosphère que l’Orchestre, dirigé par Kent Nagano, proposera une expérience sonore immersive : y seront évoquées les années 1960 en musique alors que toute une jeunesse en quête de transcendance se branchait sur des œuvres spatiales, aériennes et méditatives. L’orgue, avec Jean-Willy Kunz, et la guitare électrique, avec Steve Hill, ajouteront une touche d’originalité au programme, sans compter la création mondiale d’une œuvre de John Anthony Lennon, Electric Candlelight Concerto. Alors que le visuel est omniprésent dans nos vies, Kent Nagano convie le public à une expérience unique où l’ouïe devient le seul repère sensoriel.

SÉRIE EXPRESS (5 OCT, 15 NOV, 7 FÉV  ET 30 MAI)

L’OSM présente des concerts à différents moments, tant dans la semaine que le week-end; la formule des concerts Express tente de s’adapter à la vie mouvementée d’aujourd’hui, en proposant de grandes œuvres dès 19 h et sans entracte. Les quatre événements de la série seront dirigés par autant de chefs, de Nikolai Znaider à Kent Nagano en passant par Adam Johnson et Jacques Lacombe. Les trois premiers concerts comportent un concerto visant à mettre en valeur la trompette, le trombone, le violoncelle et le violon dans des œuvres d’Estacio, Tomasi, Saint-Saëns et Chostakovitch; à ces occasions, l’Orchestre recevra les solistes Paul Merkelo, James Box (5 OCT), Steven Isserlis (15 NOV) et Alina Ibragimova (7 FÉV). Le quatrième concert est issu du festival Beethoven : Kent Nagano y présentera les Symphonies nos 7 et 8 du compositeur. D’autres grandes œuvres symphoniques étofferont la série, dont les Symphonic Dances extraites de West Side Story de Bernstein, la Symphonie no 4 de Tchaïkovski et la Symphonie no 5 de Prokofiev.

LA SÉRIE SCIENCE & FICTION (16, 20 ET 22 MAI)

La science et la technologie sont au cœur des films de science-fiction qui permettent de donner un visage à l’avenir. Dans le premier concert de cette série présentée en mai, l’OSM interprète des extraits de trames sonores de films qui ont marqué le septième art par leur imagination débridée dans une soirée animée par André Robitaille (16 MAI). Le film Docteur Jekyll et M. Hyde, datant de 1920, sera projeté à l’occasion du deuxième événement (20 MAI), avec un thème musical entièrement  improvisé à l’orgue. Quant au troisième, il fera place à E.T. l’extra-terrestre, réalisé par Spielberg en 1982 : grâce à d’habiles manipulations techniques, l’OSM exécutera en direct la trame sonore durant la projection (22 MAI 2018). Une façon unique de découvrir ou re-découvrir ce film culte!

UN MONDE DE DÉCOUVERTES POUR LES ENFANTS

« Donner à l’enfant l’occasion d’entendre l’Orchestre dans l’acoustique exceptionnelle de la Maison symphonique, c’est lui offrir une expérience musicale inoubliable et une ouverture un monde de découvertes artistiques ! » C’est en ces termes que Patrice Bélanger qualifie l’aventure que constitue chaque événement offert à la jeunesse dans la prochaine saison. Les enfants seront ravis par les contes fantastiques présentés dans les trois concerts Jeux d’enfants. Quant aux élèves des écoles primaires et secondaires, ils seront convoqués aux Matinées jeunesse où on leur en mettra plein la vue, avec tantôt une projection de film (La chasse-galerie et autres contes fantastiques, 10 OCT), tantôt une troupe de saltimbanques (L’aventure espagnole de Don Quichotte, 26 NOV), le tout assorti de joyeuses animations (La mystérieuse métamorphose de M. & Mme Tacet, 13 MAI) ; à noter que trois de ces concerts seront dirigés par Adam Johnson, chef assistant de l’OSM.

LES CÉGEPS ONT 50 ANS (30 NOV)

Pour souligner le 50e anniversaire des Cégeps, l’OSM célèbrera en compagnie d’anciens lauréats de Cégeps en spectacles, la chanson, l’humour, la danse contemporaine et la musique classique.  Sous la direction d’Adam Johnson et animé par Monique Giroux, ce concert réunira sur scène Koriass, porte-parole de l’édition 2017, Vincent Vallières, Yann Perreau, Philippe Brach, Claudine Mercier, Jessica Viau et Charles Richard-Hamelin.

DES GRANDS SOLISTES À MONTRÉAL

Dans la série Récitals, en collaboration avec Pro Musica, l’OSM a l’honneur d’annoncer la venue de trois sommités mondiales du piano, issues de trois générations différentes : Mikhaïl Pletnev (9 JAN), artiste en résidence à l’OSM grâce au soutien de la Fondation familiale Larry et Cookie Rossy, la chinoise Yuja Wang (15 MAI), la visite exceptionnelle de Maurizio Pollini (15 AVR), qui reviendra à Montréal après plus de 20 ans d’absence.

DES INVITÉS DE RENOM

D’autres musiciens d’exception viendront séduire les auditoires de la Maison symphonique : Vasily Petrenko (11 OCT), Masaaki Suzuki (21 NOV), Juanjo Mena (17 JAN), Edo de Waart (21 FÉV) et Lionel Bringuier (6-8 MARS), monteront sur le podium, tandis que nous accueillerons comme solistes les violonistes Gidon Kremer (25-26 OCT) , Maxim Vengerov (17, 18 OCT. 2017), Hilary Hahn (25 AVR),  Christian Tetzlaff (11, 13, 14 AVR)  et Leonidas Kavakos (5, 7 DÉC),  le violoncelliste Steven Isserlis (16 NOV),  les pianistes Charles Richard-Hamelin (30 NOV.), Alain Lefèvre (24 AVR) et Paul Lewis (17, 18 JAN), la mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux (21, 24, 25 MARS) et le baryton Philippe Sly (24 AVR). 

L’OSM REÇOIT

La Maison symphonique est devenue une destination recherchée pour des orchestres de premier plan sur la scène nationale et internationale. L’Orchestre du Centre national des arts s’y produira sous la baguette d’Alexander Shelley (5 AVR), avec la pianiste Beatrice Rana. Dans le cadre de son échange annuel avec l’OSM et à l’occasion de la dernière saison de Peter Oundjian à la tête de l’ensemble, le Toronto Symphony Orchestra viendra donner la grande Symphonie no 8 de Bruckner et sera le complice de Leon Fleischer dans un concerto de Mozart (6 MAI). En plus d’accompagner le pianiste Denis Matsuev, l’Orchestre du Théâtre Mariinsky, dirigé par Valeri Guerguiev, offrira un programme à forte saveur russe produit par Show One (11 NOV).

NOËL À L’OSM

Les tout petits de la prématernelle du programme La musique aux enfants participeront à un concert de Noël qui mettra en vedette un chœur allemand, le Chœur des jeunes Audi, dans l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns  et le Magnificat de Bach (12, 13 DÉC), auxquels s’ajouteront des chants traditionnels du temps des Fêtes. Dans cet esprit de réjouissances propre au mois de décembre, la légende québécoise de la chasse-galerie sera revisitée, et ce, avec la participation d’Antoine Bertrand, dans Le diable en canot d’écorce, un conte de Noël signé Michel Tremblay, dans une mise en scène de René-Richard Cyr (19, 20, 21 DÉC).

L’ORGUE PIERRE-BÉIQUE RETENTIRA TOUT AU LONG DE L’ANNÉE

L’orgue Pierre-Béique[1] continue de faire honneur à son fabricant, la maison Casavant, et à ceux qui ont permis son installation. Rappel de son inauguration, la Symphonie no 3 de Saint-Saëns résonnera en mai dans un concert où le chef Jérémie Rhorer sera aux côtés de l’organiste Chelsea Chen (9, 10 MAI). Dans la série Orgue, soulignons l’association entre le saxophoniste Branford Marsalis et l’organiste en résidence Jean-Willy Kunz (15 DÉC) ; un grand récital de l’organiste américain Nathan Laube en mars ; également, la prestation de David Briggs qui improvisera la trame sonore du film Dr. Jekyll and Mr. Hyde durant sa projection en mai. Enfin, le 375e anniversaire de Montréal est l’occasion de célébrer la richesse du patrimoine religieux de la « Ville aux cent clochers ». Des œuvres d’art et des éléments architecturaux qui la caractérisent feront l’objet de projections et serviront de commentaires à des pièces de Raymond Daveluy, Rachel Laurin, Louis Vierne et César Franck. Cette fête réunira trois organistes de renommée internationale : Rachel Laurin (Canada), Patrick Wedd (Canada) et Michel Bouvard (France).

Les concerts de musique de chambre sont un lien puissant entre les musiciens de l’OSM. L’acoustique plus intimiste de la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) sera un écrin idéal pour présenter de petits ensembles dans cinq concerts variés. Celui du 24 novembre verra se croiser plusieurs générations d’artistes : quelques musiciens de l’OSM, auxquels se joindront des juges et des lauréats du Concours OSM Manuvie, qui aura lieu, comme chaque année, en novembre, et permettra d’entendre les meilleurs parmi la relève du pays.  

DES COMMANDITAIRES ENGAGÉS

« Nous sommes particulièrement heureux de poursuivre notre partenariat à titre de commanditaire présentateur de l’OSM. Ambassadeur culturel de premier plan, l’Orchestre poursuit sa riche tradition avec Kent Nagano, tout en se renouvelant chaque année avec une programmation riche et novatrice. » a tenu à souligner Élise Proulx, vice-présidente, Communications et affaires gouvernementales, de Hydro-Québec.

M Jacques Ménard, Président du conseil, BMO Nesbitt Burns et Président, BMO Groupe financier, Québec, a par ailleurs voulu souligner l’excellence de l’OSM en ces termes : « À 83 ans, l’OSM est un fleuron de la vie culturelle montréalaise, qui par son brio et la qualité de son travail, rayonne à travers le monde, et fait rayonner Montréal dans son sillage. Cela nous rend tous fiers d’être Montréalais. Merci à l’OSM et à son maestro, Kent Nagano, de contribuer à faire de Montréal, qui célèbre cette année son 375e anniversaire, une ville où il fait bon vivre. »

« Voilà une programmation exceptionnelle qui démontre une fois de plus l’intelligence émotionnelle du grand chef qu’est Maestro Kent Nagano et l’OSM est fier et honoré de la proposer à son public fidèle et nombreux. C’est pour ce public que notre Orchestre parmi les meilleurs au monde présente une programmation toujours aussi diversifiée. » a conclu  Madeleine Careau, chef de la Direction de l’OSM. L’Orchestre réitère avec cette saison son engagement à proposer de grands concerts chaque semaine, ainsi qu’à recevoir des solistes de haut niveaux, tout en innovant constamment.

POUR ACHETER SES BILLETS

Être abonné à l’OSM, c’est vivre l’expérience ultime : voir ses concerts favoris en plus de profiter d’exclusivités, d’économies et surtout, de flexibilité.

22 mars au 21 avril : période exclusive aux abonnements.

*Au cours de cette période, les abonnés pourront également se procurer en priorité des billets additionnels pour tous les concerts de leur choix de la saison 2017-2018.

 

Dès le 25 avril : les billets à l’unité seront mis en vente. En prévente pour les inscrits à l’infolettre du 22 au 24 avril.  Les abonnements demeurent disponibles.

L’OSM offre encore cette saison des concerts les mardis, mercredis, jeudis (soirs et matins), samedis et dimanches (après-midi), qui s’inscrivent notamment dans le cadre de huit grandes séries de six concerts chacune, en plus de la série Concert Express.

PLACE AU JEUNES :

34 ans et – : Tarifs préférentiels dans sections attitrées

17 ans et – : 50% de réduction à l’abonnement

ÉTUDIANTS 18-25 ans : 25$ / billet

INFORMATION, ABONNEMENTS ET BILLETS SUR OSM.CA

 L’OSM REMERCIE SES PARTENAIRES, SES ABONNÉS ET SON PUBLIC

La contribution des partenaires publics de l’Orchestre étant indispensable à son fonctionnement, l’OSM remercie son principal partenaire, le Conseil des arts et des lettres du Québec de même que le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de Montréal et la Ville de Montréal.

L’OSM est fier de pouvoir compter sur ses fidèles partenaires et tient à remercier Hydro-Québec, présentateur officiel, ainsi que BMO Groupe financier, partenaire de saison.

Nous exprimons également notre reconnaissance envers Power Corporation du Canada, Air Canada, Manuvie, Fondation J. A. DeSève, Groupe Investors, Banque Nationale, TD, Great-West-London Life et Canada-Vie, Fillion Électronique, Cogeco, ABB, estiatorio Milos, Aéroports de Montréal, BBA, Spinelli Lexus, Sirius XM, Eska, Le groupe Maurice, Alfid, Yamaha, Ritz-Carlton, le Hyatt-Regency, Domtar, Fromages d’ici et Stingray Musique.

L’OSM salue également tous ses autres partenaires et donateurs, ainsi qu’aux abonnés et au public qui apportent, à différents niveaux, un soutien essentiel à ses activités.

[1] Le Grand Orgue Pierre-Béique a été généreusement offert à l’OSM par madame Jacqueline Desmarais.

 

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here