Accueil Jocelyne Tourangeau Sons L’âme slave

L’âme slave

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Le samedi 26 mai 2007 à 20 h

MUSICA CAMERATA MONTRÉAL /
Dernier concert de saison « L’ÂME SLAVE »

Musiciens – Berta ROSENOHL, piano – Luis GRINHAUZ, violon – Mariève BOCK, violoncelle

MUSICA CAMERATA MONTRÉAL présente « L’ÂME SLAVE », le dernier concert de sa 37e saison. Pour l’occasion, les musiciens ont choisi de présenter un programme qui illustre musicalement l’âme slave. Avec le polonais Frédéric Chopin, le tchèque Joseph Suk et le russe Anton Arenski, la musique éminemment romantique démontre le symbolisme du caractère unique de cette région de l’Europe Centrale. Mélancolie, passion, nostalgie et grandes mélodies rappellent parfaitement l’âme slave, mieux que les danses folkloriques et les chants populaires.

PROGRAMME DE CONCERT

Frédéric Chopin (1810-1849) – Trio pour piano, violon et violoncelle en sol mineur, op. 8 (1829)
Josef Suk (1874-1935) – Élégie pour violon, violoncelle et piano, op. 23 (1889)
Anton Arenski (1861-1906) – Trio avec piano no 1 en ré mineur, op. 32 (1894)

Si Frédéric Chopin a consacré toute sa création au piano seul, il a par ailleurs laissé deux oeuvres de musique de chambre : une sonate pour violoncelle et piano et ce trio en sol mineur. Sans doute le piano se retrouve au premier plan, mais les cordes entourent avec tendresse toute la virtuosité du clavier. Malgré sa grande beauté, ce trio a été rarement entendu.

Josef Suk, éminent compositeur tchèque, représente la fondation de l’école moderne tchèque. Le matériau musical de cette belle Élégie, réparti également entre les trois instruments, se fait tour à tour élégiaque, lyrique et passionné. Anton Arenski fut élève de Rimski-Korsakov à Saint-Pétersbourg et fut le professeur de composition musicale de Rachmaninov, Scriabine et Glière au Conservatoire de Moscou. Ce trio en ré mineur, qu’il écrivit alors qu’il n’avait que 15 ans, est une de ses compositions les plus connues. Les possibilités techniques des trois instruments sont parfaitement employées et l’œuvre est remplie de mélodies irrésistibles.

Reconnu comme le premier ensemble de musique de chambre au Canada, Musica Camerata Montréal célèbre cette saison son 37e anniversaire. Depuis sa création en 1970, Musica Camerata Montréal offre à son public des programmes d’une rare originalité. Il accorde une place de choix aux compositeurs d’ici et s’attache à faire découvrir, souvent en première canadienne, des œuvres peu connues. Musica Camerata Montréal se démarque notamment par la qualité de ses interprétations d’un répertoire riche de plus de 250 œuvres, du 18e jusqu’au 21e siècle. Le plaisir manifeste que ses membres ont à faire de la musique ensemble touche un public fidèle avec qui il a su développer, au fil des ans, une complicité unique. Musica Camerata Montréal s’est produit au Canada, aux États-Unis, au Costa-Rica et en Argentine, s’attirant à chaque occasion l’éloge de la critique.

Musica Camerata Montréal a enregistré de nombreux disques.

Salle Redpath de l’Université McGill
3461, rue McTavish
(Métro Peel)

Billets – 27 $ (général) – 18 $ (aîné & étudiant) – Taxes comprises – Frais de services en sus

Renseignement et réservation : 514 489-8713 ou sur le sitecamerata.ca

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel