Accueil Jocelyne Tourangeau Sons Don Giovanni **** ½

Don Giovanni **** ½

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Les 23, 26, 28, 31 mai 2007 à 20 h
et le 2 juin 2007 à 14 h

Don Giovanni

De Wolfgang Amadeus Mozart
Dramma giocoso en deux actes

Livret de Lorenzo da Ponte, d’après le Convitato di pietra de Giovanni Bertati

Une nouvelle production de l’Opéra de Montréal

Direction musicale et chef de chœur : Bernard Labadie
Mise en scène : René-Richard Cyr
Décors : Pierre-Étienne Locas
Costumes : Claude Accolas
Réalisation effets sonores : Alain Dauphinais
Pianiste répétiteur : Esther Gonthier

Don Giovanni : Aaron St. Clair Nicholson, baryton
Le Commandeur : David Bédard, basse
Donna Anna: Susan Gritton, soprano
Don Ottavio: John Tessier, ténor
Donna Elvira: Lyne Fortin, soprano
Leporello: Neal Davies, baryton-basse
Masetto: Joshua Hopkins,baryton
Zerline: Pascale Beaudin,soprano

Les Violons du Roy
Chœur de l’Opéra de Montréal

Photo: Susan Gritton (Donna Anna) , Lyne Fortin ( Donna Elvira), Aaron St.Clair Nicholson (Don Giovanni)
Crédit: photographe Yves Renaud

On connaît l’histoire de Don Giovanni, ce tombeur qu’aucun jupon ne laisse froid. Il explique son modus vivendi dans une réplique à Leporello: « Rester fidèle à une seule, c’est trahir les autres. »

Aaron St. Clair Nicholson est un Don Giovanni particulièrement réussi. Il a le physique de l’emploi et la voix très certainement. Il est charmeur à souhait avec les femmes, mais aussi avec le public qu’il implique dans son jeu tout au long de l’opéra.

J’ai été éblouie par certaines arias chantées par Lyne Fortin. Pascale Beaudin a par ailleurs une voix particulièrement rafraîchissante.

La mise en scène de René-Richard Cyr est moderne. L’action se déroule sur fond d’immeuble industriel décrépit. Une immense passerelle ajoute une deuxième dimension à la perspective et permet les scènes de jardin et de balcon. L’utilisation de ballons lumineux qui montent ou descendent suffit à nous emmener d’un lieu à un autre, selon le besoin.

Les costumes sont d’époque sauf ceux des paysans armés qui, vêtus de noir, chaîne à la ceinture, ressemblaient davantage à des malfrats des temps modernes. La robe dans les teintes de rouge de Donna Elvira était particulièrement magnifique. L’habit blanc de Don Giovanni annoncait son caractère léger par contraste à l’habit sombre de Leporello.

Mon deuxième opéra avec surtitres et le charme opère toujours.

Ma critique de l’opéra-bouffe Le Monde de la Lune **** 1/2

À la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Billets à la pièce à partir de 44 $

Billetterie Place des Arts (514) 842-2112 / 1 866 842-2112 ou sur le sitePlace des Arts ou Opéra de Montréal

1/2

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel