Accueil Jocelyne Tourangeau Sons Concert Ô BALI

Concert Ô BALI

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Ô Bali : un concert envoûtant entre tradition et modernité
Une rencontre entre la musique balinaise
et l’esprit créateur du grand compositeur José Evangelista

L’Orient et l’Occident se rencontreront le 7 décembre prochain, à la salle Pierre-Mercure, dans un envoûtant échange de musique et de danse balinaise au rythme du gamelan (orchestre de percussions indonésiennes), autour de l’œuvre Ô Bali du réputé compositeur José Evangelista.

Dans le cadre de la Série hommage à José Evangelista, une initiative de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), le concert proposera cinq œuvres jouées par l’Ensemble de la SMCQ et le Gamelan Giri Kedaton. Trois sont du compositeur honoré et deux des compositeurs indonésiens I Nyoman Windha et I Wayan Beratha. L’une d’elles sera accompagnée d’une danse « classique » balinaise.
Ô Bali d’Evangelista est présentée dans sa version originale pour ensemble de huit musiciens dirigés par Walter Boudreau ainsi que dans un nouvel arrangement pour les instruments du gamelan par Alexandre David. Le Concerto Kebyar d’Evangelista pour gamelan et ondes Martenot avec Geneviève Grenier comme soliste complètera cette soirée magique.

Influence de la musique indonésienne
« La musique indonésienne a énormément influencé des compositeurs comme Debussy, Poulenc, Britten et, plus près de nous, Steve Reich, Philip Glass, Claude Vivier et José Evangelista, explique Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ. Pour ce dernier, le gamelan a été une révélation déterminante qui l’a amené à adopter une technique de composition s’en inspirant très fortement. C’est que vous entendrez dans ce merveilleux concert : cette rencontre passionnante entre la tradition musicale balinaise et l’esprit créateur d’un grand compositeur. »
Ô Bali est une œuvre commandée par Radio-Canada en 1989 pour commémorer le centenaire du premier contact important de l’Occident avec la musique indonésienne à l’Exposition universelle de Paris. Ce fut alors une révélation pour Debussy, émerveillé par la gamme des sonorités riches et les rythmiques saccadées du gamelan.
« Pour lui, la musique du gamelan était parfaite, précise José Evangelista. En l’écoutant, j’ai constaté comme lui que c’était une musique sophistiquée qui applique de façon absolument géniale ce principe de l’hétérophonie. C’est idée d’avoir un orchestre, parfois même de 30 ou 40 musiciens, qui font la même chose, mais avec des petites différences qui créent ce paradoxe d’une musique complexe et très simple en même temps. »

Un gamelan unique au Canada
L’Ensemble Giri Kedaton possède le seul gamelan gong kebyar balinais à cinq notes au Canada. Il a été offert à l’Université de Montréal en 2009 par le Gouvernement indonésien sous l’initiative de José Evangelista, qui y a séjourné plusieurs fois. L’Ensemble a été créé en 1995 et s’est vu attribuer en 2002 une résidence par la Faculté de musique de l’Université de Montréal aux côtés du NEM et de Sixtrum. Giri Kedaton signifie en balinais « Montagne royale ». Gamelan gong keybar désigne le style spécifique de Bali.

Ô BALI
Jeudi 7 décembre 2017 à 20 h

Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau
300 de Maisonneuve Est, Montréal

Billets : 30 $ / 26 $ (aînés) / 21 $ (étudiants)
Information : 514 843-9305 poste 301
http://www.smcq.qc.ca/smcq/fr/hommage/2017/concerts/38937/

Les participants
Ensemble de la SMCQ
Walter Boudreau, chef
Gamelan Giri Kedaton
Pierre Paré-Blais, chef
I Dewa Made Suparta, chef
Geneviève Grenier, ondes Martenot
Louise-Andrée Baril, piano
Bianca Beauchemin, danse
Annick Breault, danse
Chinh Michelot, danse

Programme
I Wayan Beratha, Kosalia Arini (1969)
– gamelan gong kebyar
José Evangelista, Ô Bali (1989)
– deux flûtes, vibraphone, piano, deux violons, violoncelle et contrebasse
I Nyoman Windha, Tari Belibis (1984)
– gamelan gong kebyar et danse

José Evangelista, Ô Bali (1989; arr. 2017) (Alexandre David, arrangement)
– gamelan gong kebyar
José Evangelista, Concerto Kebyar (1998)
– ondes Martenot et gamelan gong kebyar

Compositeurs
Né en Espagne en 1943, José Evangelista est un compositeur reconnu internationalement qui a remporté plusieurs prix et reçu de nombreuses commandes, notamment du Kronos Quartet, du Groupe vocal de France, de Radio-Canada et de Chants Libres. Ses œuvres ont été jouées par des ensembles tels que l’Ensemble Modern (Francfort), le Nieuw Ensemble (Amsterdam), Music Projects (Londres), l’Orchestre philharmonique de Radio-France, l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), I Musici de Montréal et le Nouvel Ensemble Moderne. De 1993 à 1995, il a été compositeur résidant à l’OSM. De 1979 à 2009, il a été professeur à l’Université de Montréal. En 1987, il y a créé l’Atelier de gamelan balinais.
I Nyoman Windha est un des principaux musiciens et compositeurs contemporains de la musique gamelan balinaise. Prolifique compositeur avec plus de 70 œuvres à son actif dont un bon nombre a été joué à Bali, aux États-Unis et en Europe, il a été récompensé par son gouvernement pour son travail de développement de l’art indonésien. Plusieurs de ses compositions ont été incorporées dans le répertoire standard des groupes d’interprétation balinais et beaucoup ont remporté des prix lors de la compétition annuelle de gamelan à Bali. Diplômé de l’Institut national des arts (ISI) à Denpasar, il y enseigne depuis 1982.

I Wayan Beratha (1926-2014) était un maître musicien qui a créé une vingtaine de compositions musicales, des danses variées, des gendings (chants traditionnels) et des spectacles de danse-théâtre. En 2012, il a reçu le titre d’Empu Seni Karawitan (maître de l’art de la musique traditionnelle) par l’Institut des Arts indonésiens (ISI) à Denpasar pour ses réalisations et son dévouement à la préservation de la musique traditionnelle balinaise.
Alexandre David est un compositeur, interprète, pédagogue et présentateur radio. Ses œuvres ont été jouées dans toute l’Amérique du Nord, notamment par l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre de la Francophonie, le Nouvel Ensemble Moderne, le Land’s End Ensemble, les ensembles Prisme et Kô, et l’Atlantic Music Festival Orchestra. Il est membre du comité artistique de Codes d’Accès et enseigne la musique balinaise à l’Université de Montréal dans le cadre de l’atelier de gamelan.
Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ)
Au cœur de la création musicale depuis plus de 50 ans, la SMCQ se consacre à la valorisation du travail de ses compositeurs. Au fil des années, elle s’est imposée sur la scène culturelle par la qualité et l’envergure de ses concerts et activités, qui se démarquent par leurs aspects rassembleurs.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel